☗ SPIB | Créé en 1943 - Cocody Danga, Route du Lycée Technique - Abidjan, CI ☎ (+225) 22 44 44 80 (+225) 22 44 44 74 ✉ spib1943@gmail.com

Notre actualité

Activités récentes » 27/9/2020 Compte-rendudel’Atelier de Renforcement des capacités et de structuration des 2 AP créées lors de la phase précédente (Activités 1.1) » 26/8/2020 Compte-rendu de l’Atelier de Lancement » 14/5/2020 Séance de travail suite à la rencontre du 22 avril avec le Directeur de Cabinet Adjoint du MINEF » 5/5/2020 Séance de travail avec l’expert sur l’état d’avancement de l’Etude sur la Cartographie des Acteurs du Secteur Privé de la Filière Bois en Côte d’Ivoire » 22/4/2020 Impact du Covid-19 sur les activités des Opérateurs de la filière Bois » 10/2/2020 Séance de travail avec la facilitation FLEGT REDD+ » 11/3/2020 Rencontre d’Analyse des Projets de Textes d’Application du Code Forestier 2019 » 2/3/2020 Réunion du Conseil d’Administration » 14/1/2020 Rencontre d’Analyse des Projets de Textes d’Application du Code Forestier 2019 » 19/9/2019 Compte-rendu de l’Atelier de clôture du projet PO 333 638 " Renforcement des Capacités
des opérateurs du marché domestique du secteur bois "
» 12/6/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo sur les essences alternatives aux essences protégées, appui à la formalisation des AP. (Activités 1.6, 2.2 et 2.3) et mise en relation avec les industriels du bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 21/3/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo et environs sur les essences alternatives aux essences protégées et d’Appui à la formalisation des Associations Professionnelles (AP) du Secteur Bois. (Activités 1.6, 2.3 et 2.3) dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 21/3/2019 Mission n°3 de Korhogo » 12 & 13/12/2018 Deuxième Atelier de Renforcement des capacités en Gestion Organisationnelle et Suivi des activités des experts pour la réalisation de la cartographie des acteurs et Estimation des besoins en bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois". » 1/12/2018 1- Mission FAO à Yamoussoukro » 8/12/2018 Mission de Yamoussoukro dans le cadre du suivi par la FAO du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 10 & 11/10/2018 Premier Atelier de Renforcement des Capacités et mission de prise de contact des opérateurs de Korhogo dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 26/9/2018 Atelier de Lancement du Projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 20/9/2018 Visite de Courtoisie à la Délégation de l’Union Européenne à Abidjan » 11/9/2018 Visite de Courtoise au Représentant Résident de la FAO en Côte d’Ivoire » 12/7/2018 « Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois » » 13/12/2017 Atelier de Clôture du projet UE/DCI-ENV/2013/335-082 » 2/10/2018 « Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois » » 10/8/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 7/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Ouest sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 10/7/2017 Mission du Directeur Général de l’ATIBT- 10 au 14 Juillet 2017 ( Association Technique Internationale des Bois Tropicaux ) » 25/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord-Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 7/7/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des opérateurs du Secteur privé de la Zone Ouest 7 Juillet à Man » 27/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 21/6/2017 Conférence sur l’Exploitation Illégale et la Déforestation » 11/5/2017 Journées de l’Europe / Exposition des projets financés par l’Union Européenne » 18/5/2017 Atelier de consolidation des Avant-Projets de textes d’application du Code Forestier (Les Dix-sept décrets) » 24/5/2017 Atelier sur le reboisement : Partage l’expérience de Tranchivoire » 27/3/2017 Mission de Madame Jacqueline Van De Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 31/3/2017 Nomination d’un nouveau point focal » 24/4/2017 Atelier/AVSI sur le Règlement Bois de l’Union Européenne (RBUE) et la certification forestière » 25/4/2017 Atelier de Synthèse du Collège Secteur Privé sur les Projets des Dix-sept décrets d’application du Code Forestier » 1/3/2017 Recrutement d’un Adjoint au Coordonnateur du Projet-SPIB-UE APV/FLEGT » 2/1/2017 Atelier National Pour l’Adoption avec les Parties Prenantes des textes de décrets d’application de la Loi 2014-427 du 14 Juillet 2014 portant Code Forestier » 25/1/2017 Un Nouveau Facilitateur pour la Côte d’Ivoire - APV/FLEGT Rencontre avec le Secteur Privé le 25 Janvier 2017 » 3/9/2017 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projetsecteur privé financé par l’UE » 13/9/2017 Rencontre entre le Ministre des Eaux et Forêts et le Comité Technique de Négociation de l’APV/FLEGT 13 Septembre 2017 » 28/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 15/3/2017 Mission du Coordonnateur Adjoint et du Point focal zone centre-nord du Projet » 29/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 15/3/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des opérateurs du Secteur Privé de la Zone Centre-Nord 15 Mars à Yamoussoukro » 23/3/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des Opérateurs du Secteur Privé de la Zone Sud-Ouest 23 Mars à San Pedro » 21/6/2017 Conférence de Bruxelles - 21, 22 et 23 Juin 2017 » 27/11/2016 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projet Secteur Privé financé par l’UE » 27/11/2016 Mission du Coordonnateur du Projet Secteur Privé au Gabon du 27 au 30 Novembre 2016 » 26/9/2016 Mission de Monsieur Lassina KONE, Membre SYNGOPIB et point focal du Projet Secteur Privé, financé par l’UE, chargé de la zone centre-nord FLEGT » 14/9/2016 Mini Ateliers des Projets de Textes des Décrets d’application avec les Parties Prenantes Les 11,12 et 13 Juillet 2016 et Les 14,15 et 16 Septempbre 2016 » 17/10/2016 Mission de l’ATIBT / Monsieur Benoit JOBBE DUVAL, Directeur Général et Madame Jacqueline Van de Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT » 19/10/2016 Mission du Directeur Général et de la Coordinatrice en charge des Projets FLEGT de l’ATIBT du 19 au 25 Octobre 2016 » 31/8/2016 Départ de la Facilitatrice APV/FLEGT » 31/8/2016 Départ de la Facilitatrice APV/FLEGT 31 Août 2016 » 12/7/2016 Mini Ateliers des Projets de Textes des Décrets d’application avec les Parties Prenantes » 14/7/2016 Secteur Privé-Préparation des Textes de décrets d’application de la Loi 2014-427 du 14 Juillet 2014 portant Code Forestier » 6/5/2016 Mission Coordinatrice ATIBT – Projets FLEGT » 6/6/2016 Mission Coordinatrice ATIBT - Projets FLEGT du 6 au 10 Juin 2016 » 21/3/2016 Mission OIBT de Monsieur Roger TANOE, Président du SIGEFIB, Membre du CTN/Secteur Privé » 12/12/2015 Organisation d’un atelier » 19/12/2015 Organisation d’un atelier » 6/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 2/11/2015 BATIMAT 2015 - Paris Villepinte 02 - 06 Novembre 2015 » 1/12/2015 ARCHIBAT 2015- Abidjan 1-5 Décembre 2015 » 3/11/2015 Voyage en FRANCE » 5/12/2015 Mission en Côte d’Ivoire du Délégué Général de l’ATIBT 5-11 Décembre 2015 » 18/12/2015 Atelier de Renforcement de Capacité - Secteur Privé - APV/FLEGT » 18/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 14/10/2015 Voyage en ITALIE » 14/10/2015 Forum International de l’ATIBT - 14-16 Octobre 2015 - Milan » 16/9/2015 Séance de travail avec les membres du Collège secteur privé » 24/8/2015 Rencontre avec le cabinet REDD+ » 18/8/2015 Séance de travail avec les membres du CTN » 1/7/2015 Voyage au Cameroun » 8/7/2015 Evaluation du plan Flegt UE » 2/4/2015 Rencontres avec les acteurs de la société civile » 1/5/2015 Atelier de Renforcement de capacité des Membres du bureau du SYNGOPIB » 3/3/2015 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 3/3/2015 Nouveau Code Forestier Loi n° 2014-427 du 14 Juillet 2014 » 3/3/2015 Mission de l’EFI en C.I. » 25/2/2015 Réunion du CTN / Restitution étude sur le reboisement à la GIZ » 21/1/2015 Vidéoconférence CI – UE » 17/2/2014 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/6/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 5/5/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/2/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/1/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire

Atelier de Lancement du Projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois "

Le mercredi 26 Septembre 2018 s’est tenu à la CERAO, de 09h00 à 14h00, l’atelier de lancement du projet PO 333 638 : "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois ".

Cet atelier, qui a regroupé 52 Participants de diverses structures avec une importante participation des opérateurs du secteur bois de la région de Korhogo (cf. liste en annexe), s’est articulé autour des principaux points suivants :

  • Séance d’ouverture
  • Le processus FLEGT en Côte d’Ivoire
  • Le projet FAO-SPIB FLEGT PO 333 638
  • Séance de clôture.

I- Séance d’ouverture

La séance d’ouverture a enregistré 3 allocutions :

  • Le mot de bienvenue et la présentation du projet FAO-SPIB FLEGT PO 333 638 : "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " par M. Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projet ;
  • L’allocution du Colonel Oné VABÉ, représentant le Représentant de la FAO en Côte d’Ivoire ;
  • L’allocution d’ouverture du Directeur de Cabinet-Adjoint du Ministère des Eaux et Forêts, le Colonel MÉ Kouamé Martial.

1.1- Le mot de bienvenue du Coordonnateur du projet PO 333 638

Le Coordonateur du projet PO 333 638 "Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois" a, à l’entame de ses propos, remercié toute l’assistance pour avoir effectué le déplacement, et particulièrement les opérateurs du secteur bois venus de l’intérieur (Korhogo, Odienné, Ferkessédougou, …) afin de prendre part au présent atelier malgré leurs calendriers très chargés. Pour M. Boubacar Ben SALAH, cela traduit tout l’intérêt qu’ils accordent à tous les sujets qui parlent de la forêt. Aussi, leur a-t-il exprimé la reconnaissance de toute l’équipe du projet.

Le projet, dont c’est l’atelier de lancement, a pour champ d’application la zone au dessus du 8 ème parallèle. Il couvre une période de 12 mois et est financé à 100% par la FAO (Programme FAO-UE FLEGT) pour un montant de 99 947,50 USD. Il devra permettre une meilleure intégration des petites et moyennes entreprises et des acteurs informels dans les négociations de l’APV par le renforcement de leurs capacités.

En effet, il a été donné de constater sur le terrain lors de la mise en œuvre du précédent projet exécuté par le SPIB grâce à un financement de l’Union européenne que les opérateurs du marché local ivoirien, en général, étaient insuffisamment informés, insuffisamment sensibilisés, et par conséquent très peu impliqués dans la phase de négociation de l’APV. Il était donc nécessaire de renforcer leurs capacités au regard de l’importance de leur rôle dans la satisfaction des besoins du marché domestique.

Le problème de l’approvisionnement du marché local en bois d’origine légale reste encore un défi majeur à relever bien que obligation soit faite aux industriels du bois de mettre sur le marché local une partie de leur production. De plus, l’exploitation forestière étant interdite au dessus du 8 ème parallèle, l’on comprend la complexité de l’approvisionnement des opérateurs exerçant dans cette partie de la Côte d’Ivoire.

Il est clair que le succès de ce projet repose sur la forte implication dans sa mise en œuvre, essentiellement de deux groupes de partenaires à savoir les Industriels du bois installés dans la zone sud et qui ont des obligations d’approvisionner le marché domestique et les opérateurs exerçant leurs activités au-dessus du 8 ème parallèle qui ont des besoins en bois et qui recevront un appui pour la formalisation de leurs organisations. Cela leur permettrait de rentrer dans des accords de partenariat commercial avec les Industriels du bois du sud pour leur approvisionnement en bois d’origine légale.

Un partenariat commercial solide entre les Industriels du bois installés au Sud et les opérateurs du bois exerçant au-dessus du 8 ème parallèle permettra de les approvisionner en bois d’origine légale, et donc réduirait ainsi significativement l’exploitation forestière illégale dans cette partie du pays.

Il est clair que le partenariat commercial entre ces deux groupes d’acteurs n’est pas la seule solution pour régler durablement leur problème d’approvisionnement en bois légal, on pourrait commencer déjà à penser par exemple à la prise de dispositions incitatives pour la création de gisements en bois d’œuvre, en bois- énergie, etc. dans cette zone en vue de la satisfaction, à terme, de leurs besoins en bois.

Le Coordonnateur Ben SALAH a terminé son intervention en renouvelant sa profonde gratitude à l’endroit des bailleurs de fonds du Programme FAO-UE FLEGT, qui donnent la possibilité, grâce à ce projet, d’apporter la contribution du SPIB à la lutte contre l’exploitation illégale, en proposant des pistes de solution au complexe problème de l’approvisionnement du marché domestique en bois d’origine légale.

1.2- L’Allocution du représentant du Représentant de la FAO

Le Colonel Oné VABÉ, Expert National Eaux et Forêts à la FAO a, à l’entame de son propos, adressé les salutations sincères de Monsieur Germain DASYLVA, Représentant-Résident de la FAO, à l’assistance et présenté ses excuses pour n’avoir pas pu effectuer le déplacement en personne à cause d’un empêchement de dernière minute.

Le Colonel Oné VABÉ a ensuite présenté le programme FAO-UE FLEGT pour l’application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux qui cherche à réduire et, à terme, à éliminer l’exploitation illégale des forêts.

Avec l’appui de ses bailleurs de fonds, le Programme FAO-UE FLEGT finance des projets élaborés par des gouvernements, des organisations de la société civile et du secteur privé en Amérique Latine, en Afrique et en Asie, afin d’améliorer la gouvernance forestière. Le Programme œuvre avec le Plan d’action FLEGT de la Commission européenne à promouvoir la production et la consommation de bois légal en allouant des fonds à des projets, et en les soutenant à chaque étape, depuis leur conception jusqu’à leur aboutissement. La réduction de l’exploitation illégale contribue aux objectifs de développement durable en luttant contre la pauvreté, en garantissant la sécurité alimentaire, en visant à atténuer les changements climatiques et en encourageant une gestion durable des forêts.

Pour l’Expert National Eaux et Forêts à la FAO, la gouvernance forestière est considérée "bonne" ou "responsable" quand elle :

  • Adhère aux principes de l’Etat de droit ;
  • Est transparente et non corrompue ;
  • Implique toutes les parties prenantes dans les prises de décision ;
  • Offre les mêmes droits aux parties prenantes ;
  • Fait preuve de responsabilité;
  • Ne représente qu’une faible charge réglementaire ;
  • Dispose d’un ensemble cohérent de lois et de réglementations dans le secteur forestier, et dans les autres secteurs ayant un impact sur la gestion forestière ;
  • Met en œuvre les lois de façon adéquate ;
  • Est politiquement stable;
  • Démontre sa capacité à gouverner efficacement.

Il a reconnu qu’une absence de bonne gouvernance est souvent à la base de l’exploitation illégale.

Aussi, les projets actuels s’inscrivent-ils dans le cadre du Programme UE FAO FLEGT, lancé en mai 2012, avec un financement de l’UE et mis en œuvre par la FAO. Le programme intègre un réseau mondial d’assistance technique sur lequel s’appuie l’UE pour la mise en œuvre du Plan d’Action FLEGT. Il s’articule selon les deux volets ci-après:

  • Appui aux projets des groupes d’acteurs locaux dans les pays en développement afin de mettre en œuvre le Plan d’action FLEGT.
  • Services d’information.

S’adressant aux participants, le Colonel VABÉ a indiqué que l’adhésion de la Côte d’Ivoire au processus FLEGT en 2013 en vue de la conclusion d’un Accord de Partenariat Volontaire (APV) va permettre d’améliorer la gouvernance forestière et de conserver sa part de marché dans l’espace économique de l’Union Européenne.

L’initiative de la Côte d’Ivoire qui a choisi d’intégrer le marché national dans son APV, a été saluée car assurer une légalité et un assainissement dans l’exploitation de bois nécessite une formalisation et une maitrise de l’approvisionnement du marché national.

En effet, la prise en compte du marché local et domestique, longtemps resté dans l’informel, est un atout nécessaire à la bonne gouvernance forestière dont la Côte d’Ivoire veut se doter et les résultats de cet atelier relèvent d’une importance capitale pour la formalisation de cet outil.

Le projet est donc salutaire dans la mesure où il permettra de proposer des mesures pour améliorer l’implication des petites et moyennes entreprises et des acteurs informels dans la mise en œuvre de l’APV. De ce fait, toutes les parties prenantes et a priori les opérateurs du marché domestique doivent s’y impliquer afin que ce processus soit une réalité en Côte d’Ivoire.

L’expert National Eaux et Forêts à la FAO a conclu en assurant l’assistance sur le fait que la FAO, qui est déjà engagée dans le processus APV-FLEGT continuera d’apporter son appui au gouvernement en fournissant l’information et l’expertise nécessaire jusqu’à la conclusion finale d’un APV avec l’Union Européenne, en apportant son appui à toutes les initiatives, et donc à la Coordination du projet.

1.3- L’ouverture de l’atelier par le Directeur de Cabinet-Adjoint du Ministère des Eaux et Forêts

Le Colonel ME Kouamé Martial, Directeur de Cabinet Adjoint du Ministère des Eaux et Forêts, a transmis les salutations et les félicitations de Monsieur Alain-Richard DONWAHI, Ministre des Eaux et Forêts.

Il a ensuite précisé l’engagement de la Côte d’Ivoire dans le processus APV-FLEGT pour non seulement garantir l’ouverture du marché européen à ses industriels et exportateurs de bois, mais aussi pour améliorer sa propre gouvernance dans le secteur forêt-bois. C’est ce qui justifie la prise en compte du marché local dans les champs d’application de l’APV ivoirien en cours de négociation.

Le Directeur de Cabinet a ensuite encouragé et félicité le Syndicat des Producteurs Industriels de Bois (SPIB) qui gagne en expérience dans le captage de projets pour le bien de la forêt ivoirienne.

Pour le Directeur de Cabinet, la formalisation du marché local du bois participe de la recherche de solution par tous les acteurs (Gouvernement, Industriels, Artisans, …) pour une gestion durable de notre forêt. En ce sens, l’atelier du jour marque, à n’en point douter, une étape importante pour partager l’état des lieux et recueillir l’avis des parties prenantes.

Le Colonel ME a dit attendre, de ce fait, de l’atelier des recommandations importantes et constructives pour le bien de la forêt ivoirienne, avant de déclarer ouvert l’atelier de lancement du projet PO 33 638 : "Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois"

II- Le Processus FLEGT en Côte d’Ivoire

Le processus FLEGT en Côte d’Ivoire a été présenté par le Capitaine SYLLA Cheick Tidiane, Point Focal National APV-FLEGT. Son intervention s’est articulée autour de trois (3) principaux points à savoir (i) l’état d’avancement des négociations de l’APV, (ii) les défis à relever et (iii) les prochaines étapes.

Pour ce qui est de l’état d’avancement du processus FLEGT en Côte d’Ivoire, le Cne SYLLA a fait l’historique du processus depuis l’adoption du Plan d’Action FLEGT par l’Union européenne en Mai 2003 tout en insistant sur les 7 axes du plan et particulièrement les 2 axes les plus importants pour la Côte d’Ivoire à savoir l’Accord de Partenariat Volontaire (APV) et le Règlement Bois de l’Union européenne (RBUE).

Il a ensuite présenté l’étape de 2009 à 2013 où la Côte d’Ivoire a fait le parcours de la définition de son consensus national marqué par (i) la recherche d’informations sur le processus, la tenue de différentes rencontres d’information, (iii) l’organisation d’une tournée nationale d’information des parties prenantes et la tenue d’un atelier sur national sur l’adhésion de la Côte d’Ivoire à l’APV-FLEGT et (iv) la mise en place des organes de négociation comprenant 4 collèges (Administration, Secteur Privé, Société civile et Chefferie traditionnelle), un Comité Technique de Négociation (CTN) et un Secrétariat Technique Permanent piloté par un Point Focal.

La signature de la déclaration commune entre l’Union européenne et la Côte d’Ivoire a eu lieu le 13 Juin 2013 et a été suivie de plusieurs activités et travaux dont :

  • Des cessions formelles,
  • Des échanges pour l’élaboration su système de vérification de la légalité (SVL) ;
  • L’élaboration de l’annexe relative aux informations à rendre publiques ;
  • Une étude sur les caractéristiques du marché du bois ;

L’évolution la plus récente concerne une revue conjointe du processus APV-FLEGT entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne qui a fait l’objet d’une consultance indépendante.

Les défis à relever concernent :

  • La finalisation du code forestier et de ses textes d’application ;
  • L’achèvement du Système de Vérification de la Légalité (SVL) ;
  • L’amélioration de la formalisation du marché national ;
  • Le maintien d’une bonne dynamique de mobilisation et de participation des acteurs notamment à travers la mise en place d’un mécanisme de financement durable;
  • Le renforcement des capacités et la vulgarisation de l’Observation Indépendante ;
  • Et le renforcement de la coordination intersectorielle entre le FLEGT et la REDD+.

Selon le Point Focal, les prochaines étapes sont les suivantes :

  • Finalisation de la revue conjointe du Processus APV FLEGT en Côte d’Ivoire en vue de déterminer les points bloquants et prendre les mesures nécessaires pour y remédier ;
  • Participation des parties prenantes aux reformes nationales (Code forestier et textes d’application, numérisation des procédures, Stratégie de préservation et de réhabilitation des forêts, Initiative Cacao- forêts etc.)
  • Finalisation de la définition de la légalité du bois et le SVL;
  • Développement des modules complémentaires et test du système conceptuel de traçabilité du bois;
  • Valorisation de l’annexe sur les informations à rendre publiques ;
  • Elaboration d’un programme d’amélioration de la gouvernance forestière en soutien à la mise en œuvre de la stratégie REDD+ et de la stratégie de Préservation, de Réhabilitation et d’extension des forêts.

III- Le Projet FA0-SPIB FLEGT PO 333 638 "Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois"

Cette séance a vu le passage de 4 intervenants :

  • M. Gilbert KOUAKOU, Coordonnateur-Adjoint du Projet FAO-SPIB FLEGT ;
  • M. DOH César, Président du Syndicat des Groupements et Organisations Professionnels Ivoiriens du Bois (SYNGOPIB);
  • M. GUÉI Séraphin du Groupement des Artisans des Métiers du Bois de Yopougon (GAMBY) ;
  • M. SORO Ali du groupement des opérateurs du secteur bois de Korhogo.

3.1- Présentation du Projet FAO-SPIB FLEGT

Le Projet FAO-SPIB FLEGT PO 333 638 "Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois" a été présenté par le Coordonnateur-Adjoint dans ses principaux résultats et activités. Le projet vise en effet 3 résultats dont chacun comprend des activités devant permettre de l’atteindre.

Ainsi, le Résultat 1 intitulé : "La représentativité des opérateurs du marché domestique, inscrits dans une démarche de constitution légale, dans le processus APV/FLEGT est améliorée par leur participation plus accrue aux réunions et rencontres de préparation des CTN" se décline en 8 activités qui sont :

  1. Elaborer une cartographie détaillée des acteurs du marché domestique ;
  2. Analyser tous les types de métier ;
  3. Elaborer une brochure de sensibilisation pour la formalisation des sociétés ;
  4. Organiser des réunions de concertation et de renforcement des capacités des acteurs sur les sujets:
  5. légalité et de formalisation de leurs activités ;
  6. Faciliter la formalisation des sociétés ;
  7. Accompagner la création d’AP des opérateurs du marché domestique et améliorer leur structuration ;
  8. Sensibiliser toutes les parties prenantes pour la régularisation des opérateurs du marché domestique;
  9. Faciliter l’implication des acteurs du marché domestique dans les activités liées à l’APV-FLEGT.

Ces activités devront donc concourir à l’atteinte du Résultat 1 du projet.

Le Résultat 2 (L’accès aux produits connexes des sociétés industrielles de transformation du bois pour les opérateurs du marché domestique (du Nord) est amélioré) sera atteint par la réalisation de 3 principales activités à savoir :

  1. Identifier les besoins des Associations Professionnelles (AP) ;
  2. Sensibiliser les opérateurs sur les essences alternatives aux essences de bois prisées ;
  3. Faciliter la mise en relation commerciale entre les industriels du bois et les AP du marché local au dessus du 8 ème parallèle.

Le dernier mais non moins important résultat, le résultat 3 (La visibilité du projet sera garantie au niveau national et international) sera atteint par la réalisation de trois activités majeures qui sont :

  1. Identifier les besoins des Associations Professionnelles (AP) ;
  2. Sensibiliser les opérateurs sur les essences alternatives aux essences de bois prisées ;
  3. Faciliter la mise en relation commerciale entre les industriels du bois et les AP du marché local au dessus du 8 ème parallèle.

3.2- Syndicat des Groupements et Organisations Professionnels Ivoiriens du Bois (SYNGOPIB)

M. DOH Gnonsibeau César, Président du Syndicat des Groupements et Organisations Professionnels Ivoiriens du Bois (SYNGOPIB), a, dans son intervention désigné le sciage de bois clandestin ou sciage à façon comme "la grosse plaie" de la filière forêt-bois en Côte d’Ivoire.

Aussi, a-t-il proposé en 5 points les axes de solution du SYNGOPIB à savoir :

  1. La nécessité d’une volonté politique affirmée par le renforcement du cadre réglementaire ;
  2. La professionnalisation des PME et des artisans du secteur bois ;
  3. La mise en place d’un partenariat entre les scieurs à façon, les revendeurs et ébénistes ;
  4. Le regroupement des scieurs à façon, des revendeurs et des ébénistes en groupements formalisés ;
  5. Et l’exonération de certaines taxes des industries forestières afin de les encourager à alimenter le marché domestique du bois à des prix étudiés.

3.3- Le Groupement des Artisans des Métiers du Bois de Yopougon (GAMBY)

M. GUÉI Séraphin, Secrétaire Général (SG) de GAMBY, a mentionné dans son intervention les difficultés d’approvisionnement de leurs unités.

Selon le SG de GAMBY, les volumes de bois traités par leurs unités sont insuffisantes pour justifier des approvisionnements individuels. Aussi est-il envisagé la création d’une centrale d’Achats de bois à leur profit avec l’appui de AVSI et de ses bailleurs.

3.4- Les opérateurs du secteur bois de la région de Korhogo (Nord au dessus du 8ème parallèle)

Monsieur SORO Ali a porté la voix de ses pairs venus de Korhogo, Odienné, Ferkessédougou, … pour partager leur reconnaissance pour la considération à eux manifestée par la Coordination du projet en les associant à cet événement, chose qui leur arrive très rarement.

M. SORO a aussi expliqué qu’ils rencontrent eux aussi des problèmes pour trouver du bois et émis le souhait que le projet puisse les aider à avoir du bois normalement pour conduire leurs activités.

Il a terminé en remerciant le projet pour la volonté de les mettre en relation avec les gros industriels du bois pour les approvisionner.

IV- Séance de clôture

L’allocution de clôture a été donnée par M. Boubacar Ben SALAH, Président du SPIB et Coordonnateur du Projet.

M. SALAH a remercié nommément toutes les autorités présentes :

  • Colonel ME Kouamé Martial, Directeur de Cabinet du Ministère des Eaux et Forêts;
  • Colonel SORO Doplé Claude, ex-Négociateur en Chef de l’APV ivoirien ;
  • Capitaine SYLLA Cheick Tidiane, Point Focal APV-FLEGT ;
  • Et M. Benoit JOBBE-DUVAL, Directeur Général de l’ATIBT.

Le Coordonnateur s’est ensuite tourné vers tous les participants pour leur exprimer sa gratitude pour la participation de chacun à l’entame de ce projet dont les résultats, aux dires des intervenants, sont très attendus pour le bien de la forêt ivoirienne et des opérateurs du secteur bois au dessus du 8 ème parallèle.

Le Coordonnateur a imploré la grâce de Dieu pour que chacun regagne les siens sains et sauf avant de déclarer clos l’atelier de lancement du projet PO 333 638 "Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois".



Le Coordonnateur

Nos partenaires
SPIB | Syndicat des Producteurs Industriels du Bois de Côte d’Ivoire © Tous les droits sont réservés - WEBMAIL