☗ SPIB | Créé en 1943 - Cocody Danga, Route du Lycée Technique - Abidjan, CI ☎ (+225) 22 44 44 80 (+225) 22 44 44 74 ✉ spib1943@gmail.com

Notre actualité

Activités récentes » 27/9/2020 Compte-rendudel’Atelier de Renforcement des capacités et de structuration des 2 AP créées lors de la phase précédente (Activités 1.1) » 26/8/2020 Compte-rendu de l’Atelier de Lancement » 14/5/2020 Séance de travail suite à la rencontre du 22 avril avec le Directeur de Cabinet Adjoint du MINEF » 5/5/2020 Séance de travail avec l’expert sur l’état d’avancement de l’Etude sur la Cartographie des Acteurs du Secteur Privé de la Filière Bois en Côte d’Ivoire » 22/4/2020 Impact du Covid-19 sur les activités des Opérateurs de la filière Bois » 10/2/2020 Séance de travail avec la facilitation FLEGT REDD+ » 11/3/2020 Rencontre d’Analyse des Projets de Textes d’Application du Code Forestier 2019 » 2/3/2020 Réunion du Conseil d’Administration » 14/1/2020 Rencontre d’Analyse des Projets de Textes d’Application du Code Forestier 2019 » 19/9/2019 Compte-rendu de l’Atelier de clôture du projet PO 333 638 " Renforcement des Capacités
des opérateurs du marché domestique du secteur bois "
» 12/6/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo sur les essences alternatives aux essences protégées, appui à la formalisation des AP. (Activités 1.6, 2.2 et 2.3) et mise en relation avec les industriels du bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 21/3/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo et environs sur les essences alternatives aux essences protégées et d’Appui à la formalisation des Associations Professionnelles (AP) du Secteur Bois. (Activités 1.6, 2.3 et 2.3) dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 21/3/2019 Mission n°3 de Korhogo » 12 & 13/12/2018 Deuxième Atelier de Renforcement des capacités en Gestion Organisationnelle et Suivi des activités des experts pour la réalisation de la cartographie des acteurs et Estimation des besoins en bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois". » 1/12/2018 1- Mission FAO à Yamoussoukro » 8/12/2018 Mission de Yamoussoukro dans le cadre du suivi par la FAO du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 10 & 11/10/2018 Premier Atelier de Renforcement des Capacités et mission de prise de contact des opérateurs de Korhogo dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 26/9/2018 Atelier de Lancement du Projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 20/9/2018 Visite de Courtoisie à la Délégation de l’Union Européenne à Abidjan » 11/9/2018 Visite de Courtoise au Représentant Résident de la FAO en Côte d’Ivoire » 12/7/2018 « Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois » » 13/12/2017 Atelier de Clôture du projet UE/DCI-ENV/2013/335-082 » 2/10/2018 « Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois » » 10/8/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 7/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Ouest sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 10/7/2017 Mission du Directeur Général de l’ATIBT- 10 au 14 Juillet 2017 ( Association Technique Internationale des Bois Tropicaux ) » 25/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord-Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 7/7/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des opérateurs du Secteur privé de la Zone Ouest 7 Juillet à Man » 27/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 21/6/2017 Conférence sur l’Exploitation Illégale et la Déforestation » 11/5/2017 Journées de l’Europe / Exposition des projets financés par l’Union Européenne » 18/5/2017 Atelier de consolidation des Avant-Projets de textes d’application du Code Forestier (Les Dix-sept décrets) » 24/5/2017 Atelier sur le reboisement : Partage l’expérience de Tranchivoire » 27/3/2017 Mission de Madame Jacqueline Van De Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 31/3/2017 Nomination d’un nouveau point focal » 24/4/2017 Atelier/AVSI sur le Règlement Bois de l’Union Européenne (RBUE) et la certification forestière » 25/4/2017 Atelier de Synthèse du Collège Secteur Privé sur les Projets des Dix-sept décrets d’application du Code Forestier » 1/3/2017 Recrutement d’un Adjoint au Coordonnateur du Projet-SPIB-UE APV/FLEGT » 2/1/2017 Atelier National Pour l’Adoption avec les Parties Prenantes des textes de décrets d’application de la Loi 2014-427 du 14 Juillet 2014 portant Code Forestier » 25/1/2017 Un Nouveau Facilitateur pour la Côte d’Ivoire - APV/FLEGT Rencontre avec le Secteur Privé le 25 Janvier 2017 » 3/9/2017 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projetsecteur privé financé par l’UE » 13/9/2017 Rencontre entre le Ministre des Eaux et Forêts et le Comité Technique de Négociation de l’APV/FLEGT 13 Septembre 2017 » 28/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 15/3/2017 Mission du Coordonnateur Adjoint et du Point focal zone centre-nord du Projet » 29/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 15/3/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des opérateurs du Secteur Privé de la Zone Centre-Nord 15 Mars à Yamoussoukro » 23/3/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des Opérateurs du Secteur Privé de la Zone Sud-Ouest 23 Mars à San Pedro » 21/6/2017 Conférence de Bruxelles - 21, 22 et 23 Juin 2017 » 27/11/2016 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projet Secteur Privé financé par l’UE » 27/11/2016 Mission du Coordonnateur du Projet Secteur Privé au Gabon du 27 au 30 Novembre 2016 » 26/9/2016 Mission de Monsieur Lassina KONE, Membre SYNGOPIB et point focal du Projet Secteur Privé, financé par l’UE, chargé de la zone centre-nord FLEGT » 14/9/2016 Mini Ateliers des Projets de Textes des Décrets d’application avec les Parties Prenantes Les 11,12 et 13 Juillet 2016 et Les 14,15 et 16 Septempbre 2016 » 17/10/2016 Mission de l’ATIBT / Monsieur Benoit JOBBE DUVAL, Directeur Général et Madame Jacqueline Van de Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT » 19/10/2016 Mission du Directeur Général et de la Coordinatrice en charge des Projets FLEGT de l’ATIBT du 19 au 25 Octobre 2016 » 31/8/2016 Départ de la Facilitatrice APV/FLEGT » 31/8/2016 Départ de la Facilitatrice APV/FLEGT 31 Août 2016 » 12/7/2016 Mini Ateliers des Projets de Textes des Décrets d’application avec les Parties Prenantes » 14/7/2016 Secteur Privé-Préparation des Textes de décrets d’application de la Loi 2014-427 du 14 Juillet 2014 portant Code Forestier » 6/5/2016 Mission Coordinatrice ATIBT – Projets FLEGT » 6/6/2016 Mission Coordinatrice ATIBT - Projets FLEGT du 6 au 10 Juin 2016 » 21/3/2016 Mission OIBT de Monsieur Roger TANOE, Président du SIGEFIB, Membre du CTN/Secteur Privé » 12/12/2015 Organisation d’un atelier » 19/12/2015 Organisation d’un atelier » 6/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 2/11/2015 BATIMAT 2015 - Paris Villepinte 02 - 06 Novembre 2015 » 1/12/2015 ARCHIBAT 2015- Abidjan 1-5 Décembre 2015 » 3/11/2015 Voyage en FRANCE » 5/12/2015 Mission en Côte d’Ivoire du Délégué Général de l’ATIBT 5-11 Décembre 2015 » 18/12/2015 Atelier de Renforcement de Capacité - Secteur Privé - APV/FLEGT » 18/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 14/10/2015 Voyage en ITALIE » 14/10/2015 Forum International de l’ATIBT - 14-16 Octobre 2015 - Milan » 16/9/2015 Séance de travail avec les membres du Collège secteur privé » 24/8/2015 Rencontre avec le cabinet REDD+ » 18/8/2015 Séance de travail avec les membres du CTN » 1/7/2015 Voyage au Cameroun » 8/7/2015 Evaluation du plan Flegt UE » 2/4/2015 Rencontres avec les acteurs de la société civile » 1/5/2015 Atelier de Renforcement de capacité des Membres du bureau du SYNGOPIB » 3/3/2015 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 3/3/2015 Nouveau Code Forestier Loi n° 2014-427 du 14 Juillet 2014 » 3/3/2015 Mission de l’EFI en C.I. » 25/2/2015 Réunion du CTN / Restitution étude sur le reboisement à la GIZ » 21/1/2015 Vidéoconférence CI – UE » 17/2/2014 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/6/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 5/5/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/2/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/1/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire

1- Mission FAO à Yamoussoukro

L'EDITO

Le SPIB reste toujours engagé dans le combat pour l’amélioration du cadre réglementaire de l’activité forestière et du renforcement continu des capacités de l’ensemble des acteurs du secteur privé forestier en vue d’une constante amélioration de la gouvernance forestière pour une forêt reconstituée et gérée durablement dans l’intérêt de notre Cher Pays. Chers Partenaires, le Personnel du SPIB se joint à moi pour vous remercier de la confiance que vous nous avez accordée durant l’année 2018. L'avenir étant une chose qui se surmonte, on ne doit pas le subir mais le construire.
Aussi j'espère que pour l'année 2019, toutes les parties prenantes engagées dans la lutte contre l’exploitation illégale du bois, le réchauffement climatique, etc, pourront, ensemble, offrir une année pleine d'espérance pour apporter des réponses pertinentes et durables aux importants défis à relever. En ce début de la nouvelle année 2019, le Personnel du SPIB et moi, souhaitons qu’elle vous apporte ainsi qu'à vos familles et collaborateurs, bonheur, santé et prospérité.

Nos remerciements à la FAO pour cet appui important à la recherche de solutions durables au défi de l’approvisionnement du marché domestique en bois légal. Bonne Lecture !

Boubacar Ben SALAH

1- Mission FAO à Yamoussoukro

Dans le cadre du suivi des activités du programme FAO FLEGT, une mission de
Rome a séjourné en Côte d’Ivoire au cours du mois de Décembre 2018. Cette mission,
pour ce qui concerne le projet PO 333 638 : "Renforcement des Capacités des
opérateurs du marché domestique du secteur bois" mis en œuvre par le SPIB s’est
intéressée aux industriels de Yamoussoukro, potentiels fournisseurs en bois légal des
Associations Professionnelles du projet du SPIB.

1.1- Les préparatifs de la mission
La préparation de cette mission a consisté en (i) l’envoi de courrier aux industriels à visiter et (ii) en des
rencontres des dirigeants de ces industries sur leurs sites.
La ville de Yamoussoukro compte 4 (quatre) industries du bois dont deux (2) ont été choisies pour la visite.
Ce sont :
- Les Etablissements COULIBALY ;
- Et l’Industrie de Transformation de Bois (IDTB).

Des correspondances ont été adressées à ces 2 industries en vue de les informer du projet et de les solliciter
pour des visites de leurs activités avec la mission de la FAO.
En prélude à la visite proprement dite prévue pour le samedi 08 Décembre 2018, le Coordonnateur du projet
M. Boubacar Ben SALAH, en plus des courriers adressés, a envoyé son Coordonnateur-Adjoint pour des
rencontres avec les responsables de ces industries en vue de mieux les informer de la mission et de ses
objectifs.
La mission de la FAO composée de Sarah FUMEY et Sophie LEMAITRE est arrivée à Yamoussoukro le 07
Décembre 2018 au soir et une rencontre a aussitôt eu lieu avec le Coordonnateur-Adjoint pour préciser les
étapes de la mission pour ce qui concerne le SPIB et arrêter le programme des visites.
Il s’en est suivi que le programme commencerait par le SPIB avec la visite des Ets COULIBALY, avant de
rencontrer les artisans à la Chambre des Métiers et de visiter un artisan sur son site.

1.2- La mission de Yamoussoukro

1.2-1. La visite des Etablissements COULIBALY

1.2-1.1. Introduction

La mission a été reçue aux Ets COULIBALY par le Directeur-Adjoint, M. COULIBALY Siaka qui nous a
présenté ses activités pour ce qui concerne le bois, car les Ets COULIBALY ont aussi des activités dans la
salubrité urbaine et dans les Travaux Publics. Ainsi, pour ce qui concerne le bois, les Ets COULIBALY ont
un agrément d’exploitant et d’industriel. Ils ne font pas encore de l’exportation car, a-t-il dit, l’exportation
obéit à un cahier de charge trop contraignant pour eux en ce moment.
La clientèle des Ets COULIBALY est composée de :
- Artisans locaux ;
- Les spécialistes en BTP pour les coffrages et les charpentes ;
- Et les menuisiers et ébénistes.
Les difficultés sont surtout liées au sciage à façon qui pie leurs périmètres et souvent les sites sacrés situés au
sein de leurs périmètres. Pour toutes ces dérives, ils sont supposés responsables en tant qu’attributaire des périmètres.

1.2-1.2 La visite de l’usine

A la suite de ces échanges, l’usine a été visitée et les différentes installations présentées à la délégation. M.
COULIBALY Siaka a précisé que les installations se font progressivement et que beaucoup d’opérations qui
se font manuellement en ce moment (transport des billons aux scies, évacuation des résidus, …) devrait se
faire automatiquement. Ils sont aussi en cours d’installation d’une menuiserie moderne sur ce site.
Après la visite des Ets COULIBALY, le Coordonnateur-Adjoint a accompagné la mission de la FAO et
participé aux trois (3) autres rencontres organisées par AVSI, à savoir (i) la rencontre des artisans à la
Chambre des métiers, (ii) la visite de la Centrale d’Achats et (iii) la visite de la menuiserie de M. BAMBA
Mandjéhi.

1.2-2 La rencontre avec les artisans

La rencontre avec les artisans du Secteur Bois s’est tenue à la représentation de la Chambre des
métiers de Yamoussoukro sise au Centre Commercial Mô Faitai.
La mission y a trouvé M. AYEMOU Laurent, Coordonnateur du projet AVSI.
Après les présentations de la délégation et des artisans réunis pour la circonstance, M. TOURE Mamadou,
Président des ouvriers du Bois de Yamoussoukro, et représentant l’Organisation Professionnelle
Départementale du Bois (OPD-Bois) au sein de la Chambre des métiers a présenté les activités de son secteur
dans le Département de Yamoussoukro qui se résument en :
- un engagement dans des projets de reboisement ;
- un engagement dans la traçabilité qui les a conduits à la mise en place d’une Centrale d’achat.
Au cours des échanges, plusieurs préoccupations ont été abordées pour lesquelles les artisans ont demandé
l’aide de la FAO. Il s’agit entre autres de :
* Problèmes d’approvisionnement en bois
* Sciage à façon

1.2-3 La visite de la Centrale d’Achats
Sous l’impulsion de AVSI, l’Association de Artisans du Bois a installé une Centrale d’achat de bois pour ses
membres. Cette réalisation a été rendue possible par la cotisation des membres de l’Association à hauteur de
50.000 F. CFA chacun. Une somme de 2.000.000 F.CFA a été ainsi réunie pour une commande de bois d’une
valeur de 3.000.000 F.CFA.
L’Association sollicite l’appui de la FAO à hauteur d’environ 55.000 € avec un plan de remboursement sur 2
ou 3 ans pour lui permettre de véritablement développer son activité.

Photo n°03 : Visite de la scierie de la Centrale d’Achat
Photo n°04 : Visite de la Centrale d’Achats 2

La visite de la menuiserie de M. BAMBA Mandjéhi
La journée s’est achevée par la visite de l’atelier de menuiserie de M. Bamba Mandjéhi, situé au quartier Kokrénou-
extension.
Photo n° 05 : Visite de la menuiserie de M. Bamba
Photo n° 06: Démonstration de rabotage par M. Bamba

Là M. BAMBA a expliqué comment il est arrivé à la menuiserie avant de présenter certains de ses meubles en
confection. Il a souligné qu’il a pu développer ses activités et sa menuiserie parce qu’il a formalisé son activité ; ce qui
lui permet d’avoir des marchés importants avec des structures publiques et même des organisations internationales.

2. L’Atelier n°2 de Korhogo

Date : 12 & 13 / 12 /2018
Lieu : Salle de Conférence de l’hôtel Harmonie de Korhogo
Participants : Voir liste de présence jointe
L’atelier de renforcement des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo en Gestion organisation
s’est déroulé les mercredi 12 et jeudi 13 Décembre 2018.
Cet atelier, qui a regroupé 45 Participants de Korhogo et ses environs (cf. liste en annexe) s’est articulé
autour des principaux points suivants :
- Séance d’ouverture
- La Formation en gestion organisationnelle ;
- Rappel sur la législation forestière, le processus FLEGT et le projet FAO SPIB FLEGT PO 333 638
- Séance de clôture.

2.1- Séance d’ouverture

La séance d’ouverture, outre l’étape d’accueil et d’installation des participants, a concerné :
* Le mot de bienvenue par le modérateur de l’atelier ;
* La présentation générale du thème et de l’objectif de l’atelier parle Coordonnateur-Adjoint.
2.1.1- Le mot de bienvenue du Modérateur
Le Modérateur de l’atelier de Korhogo a, dans son mot de bienvenue, remercié la Coordination du projet PO
333 368, en l’occurrence le Coordonnateur Boubacar Ben SALAH pour le choix porté sur Korhogo et ce
deuxième atelier organisé au profit des opérateurs du bois de la région. Il s’est ensuite tourné vers les
participants pour reconnaître les efforts qu’ils ont faits pour se détourner de leurs activités et effectuer le
déplacement pour participer à l’atelier.

Il a ensuite présenté le programme des 2 jours d’échange et souhaité la bienvenue avant de passer la parole au
Coordonnateur-Adjoint, M. Gilbert KOUAKOU.

2.1.2- - Le mot d’ouverture du Coordonnateur-Adjoint

Le Coordonnateur-Adjoint s’est excusé du retard accusé pour le démarrage de la première journée dû à
l’harmattan et présenté le formateur M. Bohoui Sylver.
Le programme de l’atelier a été ensuite soumis à l’appréciation des participants pour approbation.
En général, et pour tenir compte des participants venus des villes plus éloignées (Odienné Tiémé et
Madinani), les participants ont souhaité que la deuxième journée puisse démarrer plus tôt pour s’achever à
midi afin de permettre à ceux qui le peuvent de rentrer.
Le Coordonnateur-Adjoint a demandé au formateur de tenir compte de cette requête dans l’avancement de la
formation.
Photo n°07 : Photo de famille -Cérémonie d’ouverture de l’atelier des 12 & 13 Décembre 2018

2.2- Les thèmes abordés

La formation sur le renforcement des capacités en gestion organisationnelle s’est articulée autour des thèmes
suivants :
- De l’idée à la création d’une entreprise ;
- Généralités sur la vie associative ;
- Structuration des associations professionnelles ;
- Fonctionnement des associations professionnelles ;
- Intérêts et avantages des coopératives et groupements ;
- Mise en place des documents de gestion.
A la fin de la formation, une évaluation orale a été faite. L’évaluation concernait la formation et ses contours.
Dans l’ensemble, les participants ont été tous satisfaits. Particulièrement le fait de savoir qu’il leur est possible
de formaliser leurs activités sans trop de frais et éviter ainsi les tracasseries les a particulièrement réjouis. Nous
pouvons affirmer que les objectifs pédagogiques de cette session de formation ont été atteints .

2.3- Rappel sur la législation forestière, le processus FLEGT et le projet FAO SPIB FLEGT PO 333 638

2.3.1- La législation forestière

Un rappel a été fait sur le code forestier de 2014 et ses principales innovations notamment en ce qui concerne
la propriété de l’arbre qui devrait inciter à la conservation des arbres dans les parcelles villageoises et au
développement des plantations forestières.
Deux remarques ont toutefois été faites sur l’application de ce code à savoir :
i. La nécessité de finaliser des textes d’application,
ii. Le besoin de prendre en compte la nouvelle politique nationale de préservation, de
réhabilitation et d’extension des forêts dans la révision du code forestier.
Les participants ont toutefois été rassurés de la veille de la Coordination du projet dans le suivi du processus
d’élaboration du code forestier et du partage qu’elle en ferait avec les opérateurs engagés dans le projet PO
333 368.
Il a été porté à l’attention des participants de la révision du code forestier 2014 actuellement en cours, tout en
précisant que celui-ci ne sera pas complétement bouleversé, notamment en ses principales dispositions mais
que de nouvelles notions y seront introduites pour répondre aux exigences de la nouvelle politique forestière
que l’Etat veut mettre en œuvre.

2.3.2- Le processus APV-FLEGT en Côte d’Ivoire

Le processus FLEGT en Côte d’Ivoire a été présenté en deux (2) principaux points à savoir (i) le FLEGT et
l’état d’avancement des négociations de l’APV et (ii) les défis à relever.
Pour ce qui est du processus FLEGT en Côte d’Ivoire, le Coordonnateur-Adjoint a présenté le Plan d’Action
FLEGT, initiative de l’Union européenne, publiée en Mai 2003 tout en insistant sur les 7 axes du plan et
particulièrement les 2 axes les plus importants pour la Côte d’Ivoire à savoir l’Accord de Partenariat
Volontaire (APV) et le Règlement Bois de l’Union européenne (RBUE).
Pour ce qui concerne l’état d’avancement de l’APV ivoirien, un parallèle a été fait avec la nécessité de
finalisation des textes réglementaires qui impactent la grille de légalité.
Les participants ont été informés des organes de négociation comprenant 4 collèges (Administration, Secteur
Privé, Société civile et Chefferie traditionnelle), un Comité Technique de Négociation (CTN) et un Secrétariat
Technique Permanent piloté par un Point Focal. Aussi, ont-ils leur place dans ces négociations, et le projet
s’attèlera aussi à les faire participer à des séances qui les intéressent directement. Les organes et le Comité
Technique de Négociation sont sous la supervision d’un Négociateur en Chef, qui représente l’Etat dans les
négociations de haut niveau et Coordonne toutes les activités de négociation de l’APV FLEGT.
Les défis à relever concernent :
- La finalisation du code forestier et de ses textes d’application ;
- L’achèvement du Système de Vérification de la Légalité (SVL) ;
- L’amélioration de la formalisation du marché national ;
- Le maintien d’une bonne dynamique de mobilisation et de participation des acteurs notamment à
travers la mise en place d’un mécanisme de financement durable;
- Et le renforcement de la coordination intersectorielle entre le FLEGT et la REDD+.
Parmi ces défis, la formalisation du marché domestique que la Côte d’Ivoire a inclus dans les négociations
tient une place importante et le projet présent envisage de contribuer à le relever.

Photo n°08 : Vue des participants à l’atelier 1
Photo n°09: Vue des participants à l’atelier 2

2.3.3- Le Projet FA0-SPIB FLEGT PO 333 638 "Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois"

Le Projet FAO-SPIB FLEGT PO 333 638 "Renforcement des capacités des opérateurs du marché
domestique du secteur bois" a été présenté par le Coordonnateur-Adjoint dans ses principaux résultats et
activités. Le projet vise en effet trois (3) résultats dont chacun comprend des activités devant permettre de
l’atteindre.
Ainsi, le Résultat 1 intitulé : "La représentativité des opérateurs du marché domestique, inscrits dans
une démarche de constitution légale, dans le processus APV/FLEGT est améliorée par leur
participation plus accrue aux réunions et rencontres de préparation des CTN" se décline en 8 activités
qui sont :
1. Elaborer une cartographie détaillée des acteurs du marché domestique ;
2. Analyser tous les types de métier ;
3. Elaborer une brochure de sensibilisation pour la formalisation des sociétés ;
4. Organiser des réunions de concertation et de renforcement des capacités des acteurs sur les sujets
de légalité et de formalisation de leurs activités ;
5. Faciliter la formalisation des sociétés ;
6. Accompagner la création d’AP des opérateurs du marché domestique et améliorer leur
structuration ;
7. Sensibiliser toutes les parties prenantes pour la régularisation des opérateurs du marché
domestique
8. Faciliter l’implication des acteurs du marché domestique dans les activités liées à l’APV-FLEGT.
Ces activités devront donc concourir à l’atteinte du Résultat 1 du projet.

Le Résultat 2 (L’accès aux produits connexes des sociétés industrielles de transformation du bois pour les
opérateurs du marché domestique (du Nord) est amélioré) sera atteint par la réalisation de 3 principales
activités à savoir :
1- Identifier les besoins des Associations Professionnelles (AP) ;
2- Sensibiliser les opérateurs sur les essences alternatives aux essences de bois prisées ;
3- Faciliter la mise en relation commerciale entre les industriels du bois et les AP du marché local au
dessus du 8 ème parallèle.
Le dernier mais non moins important résultat, le résultat 3 (La visibilité du projet sera garantie au niveau
national et international) sera atteint par la réalisation de trois activités majeures qui sont :
1- Organiser un atelier de lancement ;
2- Organiser l’atelier de restitution des résultats et des leçons apprises au cours de la mise en œuvre
du projet ;
3- Matérialiser la visibilité du projet (Newsletters, clés USB, Dépliants, Site Web, …).
Le Coordonnateur-Adjoint a ensuite résumé cette intervention en 3 axes :
a- Connaître les opérateurs du secteur bois de Korhogo et ses environs, et formaliser leurs activités ;
b- Les appuyer dans la création d’Associations professionnelles ;
c- Permettre à ces Associations Professionnelles de se procurer du bois auprès des industriels pour leurs
membres.

2.4- Séance de clôture

Au cours de la séance de clôture, M. Gilbert KOUAKOU, Coordonnateur-Adjoint du Projet a remercié les
participants et présenté les prochaines étapes dans la réalisation du projet en instant sur :
- Les études à réaliser par des consultants:
o Cartographie des opérateurs de la filière bois de Korhogo et environs ;
o L’estimation des besoins en bois ;
o L’accompagnement à la formalisation des sociétés des opérateurs du bois de Korhogo et à la
constitution des Associations Professionnelles (AP),
o L’identification des essences alternatives.
- Les ateliers à tenir à Korhogo, à Adzopé et l’atelier de clôture qui se tiendra à Abidjan en Juin 2019.
Particulièrement, pour ce qui concerne les études, le Coordonnateur-Adjoint a insisté sur son caractère
intellectuel et pratique afin d’avoir effectivement des données pour le travail et les résultats du projet. Il a
donc rejeté toute idée de chercher à les connaître pour fournir des informations aux agents des Eaux et
Forêts pour les réprimer ou de l’Administration Fiscale. Partant de cela, il a demandé aux participants de
passer l’information à leurs collègues pour se faire connaître du projet et améliorer ainsi leur travail et faciliter
leur approvisionnement légal.
Le Coordonnateur-Adjoint a ensuite transmis les salutations et remerciements du Coordonnateur du projet,
M. Boubacar Ben SALAH par ailleurs Président du Syndicat des Producteurs Industriels du Bois (SPIB),

bénéficiaire de ce projet, financé par le programme FAO-UE-FLEGT de la FAO, à qui il a exprimé les
remerciements de l’équipe projet pour cet appui avant de clore ce premier atelier de 2 jours.
Photo n°09 : Clôture de l’atelier sur la Gestion organisationnelle

2.5 Le suivi des études

Cette mission à Korhogo, outre la tenue de l’atelier 5.3 sur la Gestion organisationnelle, a été l’occasion de
suivre les études lancées lors de la mission d’Octobre 2018 à savoir :
- Cartographie des acteurs du secteur bois de Korhogo ;
- Estimation des besoins en bois des artisans de Korhogo et ses environs ;
- Appui en gestion organisationnelle.
Les experts chargés de ces études ont eu des séances de travail avec le Coordonnateur-Adjoint pour apprécier
l’avancement de leurs travaux.
Aussi, des visites ont été rendues aux acteurs de la filière bois sur leurs différents sites dans les villes de :
- Korhogo ;
- Sinématiali ;
- Ferkessédougou ;
- Ouangolodougou
- Et M’Bengué.
La grande majorité des opérateurs visités lors de cette mission sont réceptifs au projet et à ses activités. Nous
avons toutefois observés des réticences et des réserves de la part de certains revendeurs de bois qu’il faudra
encore sensibiliser afin de pouvoir les intégrer aux différentes activités et études. La réticence de ces
opérateurs trouve sa source dans (i) la peur d’être exposés aux autorités forestières locales et (ii) la pression
éventuelle que pourrait exercer les impôts sur leur activités car nombre d’entre eux ne sont connus d’aucun de
ces services.

3. Réunion de Coordination des Projets d’Appui au Processus FLEGT

COMPTE RENDU DE LA REUNION DE COORDINATION DES PROJETS D’APPUI AU PROCESSUS FLEGT DU 13 DECEMBRE 2018


Siège du Syndicat des Producteurs Industriels du Bois (SPIB)/Abidjan-Cocody
(Côte d’Ivoire)



Introduction
Dans le souci d’optimiser les actions mises en œuvre dans les différents projets et surtout afin de partager les
différentes expériences qui en découlent et de favoriser une bonne coordination des actions, le Secrétariat
Technique Permanent du Processus APV-FLEGT organise périodiquement des réunions de coordination des
projets. Ainsi, le jeudi 13 décembre 2018, à la salle de réunion du SPIB, s’est tenue la deuxième réunion de
coordination des projets au titre de l’année 2018.
L’objectif général de cette réunion est de renforcer la collaboration entre les projets d’appui au processus
FLEGT et REDD+. De façon spécifique, il s’agit de :

- faire un état de la mise en œuvre des différents projets ;
- partager les expériences – les résultats atteints, les succès, les limites et les difficultés rencontrées, les
solutions trouvées ou envisagées ;
- encourager les synergies ;
- identifier les perspectives et besoins en termes d’appui pour l’amélioration de la gouvernance
forestière dans le cadre des processus FLEGT, REDD+ et des stratégies nationales.
Cette réunion s’est tenue de 15 heures 12 minutes à 18 heures 15 minutes avec la participation de la
Délégation de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, de la FAO-CI, du Programme FAO-UE FLEGT, du
STP-FLEGT et des différentes structures porteurs de projets notamment CLIENTEARTH, WCF, AVSI,
IMPACTUM, IDEF, GNT-CI, REDD+, SPIB.
En entame de la réunion, M. Boubacar BEN SALAH, Président du SPIB après les salutations adressées aux
participants, a remercié la FAO pour son appui au processus APV-FLEGT aux travers des financements
attribués aux parties prenantes. Il a par la suite demandé aux participants d’observer une minute de silence
pour à la mémoire de M. TANOE ROGER, Président du Syndicat Ivoirien des Groupements d’Exploitants
Forestiers et d’Industriels du Bois (SIGEFIB) et ex-membre du CTN décédé le mardi 11 décembre 2018 au
Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Cocody.
Après le mot d’introduction du Président du SPIB, un tour de table a été fait pour la présentation des
participants. Le Capitaine SYLLA Cheick Tidiane, Point Focal APV-FLEGT, a par la suite rappelé le
contexte et les objectifs de la réunion avant de procéder à la lecture des recommandations de la réunion de
coordination des projets du 28 juin 2018.
La réunion s’est articulé autour de deux points que sont la présentation des projets suivie d’échanges et
l’identification des axes de synergie et de coordination entre les différents projets présentés. La modération
était assurée par le Lieutenant-Colonel KOUDOU Epse GNAHOUE.

1. Présentation des projets

1.1. Présentation des résultats du Projet WCF « Réplication de l’Observation Indépendante Mandatée (OIM),
révision des normes d’aménagement, renforcement des capacités et création de synergies entre les opérateurs forestiers, les
agents de la Société de Développement des Forêts (SODEFOR) et l’OIM pour une gestion durable des forêts classées de
Côte d’Ivoire »
Cette présentation a été faite par M. KONAN Kouakou Firmin, chargé de suivi écologique à la WCF. Dans
son intervention, il a mentionné les 4 phases du projet dont trois sont déjà exécutées et la quatrième est à
venir :
- La première phase pilote (2014-2015) a concerné la mise en place des activités d’OI dans la forêt classée du
Cavally ;
- La deuxième phase (2015-2016) a porté sur le renforcement des acquis et la mise en œuvre des
mesures correctives ;

- Et la troisième phase a permis de poursuivre les activités en les élargissant à deux autres forêts
classées.
Deux rapports d’OI ont été publiés pour les phases 1 et 2. Les principales améliorations constatées
portent sur la Rigueur de l’analyse des données d’inventaire permettant d’autoriser l’exploitation sur les
blocs et de déterminer le prélèvement de la ressource (préalable à l’élaboration des LAAC) et le Suivi
quotidien des activités d’exploitation par les services déconcentrés de la SODEFOR. Toutefois des défis
restent à relever et pour y remédier, la WCF propose entre autres de poursuivre les bonnes pratiques, de
les évaluer régulièrement et de réévaluer la stratégie commerciale dans les forêts classées.

1.2. Présentation des résultats du Projet AVSI « Renforcement des capacités et accompagnement à une
formalisation durable des acteurs informels de la filière bois par une approche genre et jeunesse dans les trois quartiers
d’Abidjan (Abobo, Treichville et Yopougon), les villes de Yamoussoukro, de Bouaké et de San Pédro pour assumer
leur rôle dans le processus APV »
La présentation a été faite par M. AYEMOU Laurent, Chef de projet. Il a indiqué que l’objectif de ce projet
était de contribuer à la formalisation des TPME, à la création d’alliances entre celles-ci et les industriels du
bois et d’accompagner leur représentation au sein du processus APV en Côte d’Ivoire. Ainsi plusieurs
chambres régionales des métiers, ONG nationales et internationales ont participé à la réalisation de ce projet
dont les acquis sont l’élaboration d’un guide de formalisation ; la mise en place d’une base de données des
TPME ; l’accompagnement technique et financier pour la formalisation de TPME en lien avec le CEPICI-
MINEF-CNMCI(en cours pour 150 TPME), etc. Les principales difficultés rencontrées portent sur
l’Inquiétude et réticence des artisans quant à la formalisation de leurs activités (impôt) et la multiplicité des
structures et frais élevé liés à la formalisation des TPME du secteur bois. L’une des recommandations forte
du projet consiste à la mise en œuvre d’un projet pilote de création de centrales d’achat de bois pour
l’approvisionnement légal du marché local.

1.3. Présentation de l'état d'avancement du projet SPIB «Renforcement des capacités des opérateurs du
Marché Domestique du Secteur Bois »


La présentation a été faite par M. BOUBACAR BEN SALAH, Coordonnateur du Projet. Il a dans son
exposé indiqué que ce projet, entièrement financé par le programme FAO UE FLEGT, a pour but d’appuyer
les opérateurs du marché domestique pour garantir l’accès légal à la ressource, notamment ceux situés au-
dessus du 8ème parallèle où l’exploitation forestière est interdite alors que les besoins en bois y sont tout aussi
importants. Il convient d’aider les opérateurs de cette partie du pays à être en relation commerciale avec les
Industriels installés dans le sud du Pays pour leur approvisionnement en bois. Ceci pourrait réduire
significativement l’exploitation illégale dans cette zone. Dans ce cadre, un atelier de renforcement des
capacités sur le processus APV-FLEGT a été organisé et des études sur la cartographie des opérateurs de la
filière bois de Korhogo et sa région, l’estimation des besoins des opérateurs de la filière bois de Korhogo et
l’appui à la gestion organisationnelle sont en cours de réalisation.
Echanges 1
Au terme des trois premières présentations, plusieurs interventions ont été enregistrées portant notamment
sur :

- la clarification de l’échantillon d’artisans formés dans le cadre du projet AVSI ;
- la mise en place d’un comité de partage de bénéfices dans le cadre du projet WCF ;
- la nécessité de mettre en place une plateforme de discussion avec les autres acteurs dont le
CEPICI pour la formalisation des artisans ;
- la valorisation des acquis du projet AVSI dans le cadre du projet SPIB.

1.4. Présentation du projet STP « Contribution à la mise en place d’une politique publique d’achat responsable de
bois en vue de l’intégration progressive du marché national dans l’APV »

La présentation a été faite par le Capitaine SYLLA Cheick Tidiane, coordonnateur du Projet. Il a indiqué que
ce projet fait suite au projet FAO UE FLEGT PO 310 992 (d’août 2014 à août 2015) qui a permis de
caractériser le marché domestique du bois et de proposer les réformes nécessaires pour un assainissement de
ce sous-secteur dont la mise en œuvre d’une politique d’achat de bois responsable. Le projet dure 12 mois et
est financé par le programme FAO UE FLEGT. Après le lancement du projet en juillet 2018 et la mise en
place de l’équipe projet et du comité de réflexion, le CIFOR a été recruté pour la réalisation de l’étude de
caractérisation des différents types de demandes et d’offres en bois et produits dérivés des marchés publics.
Les missions de terrain pour la collecte de données dans le cadre de cette étude sont en cours. Les difficultés
rencontrées à ce stade portent sur le problème d’archivage au niveau de certains acteurs (collectivités) et la
réticente de certains acteurs à communiquer les informations. Pour cela le SPIB, AVSI et GNT CI ont été
sollicités pour faciliter les rencontres d’échanges avec les opérateurs du bois et des artisans.

1.5. Présentation du Projet d’Investissement Forestier (PIF) dans le cadre du mécanisme REDD +

La présentation a été faite par M. KOUAKOU Aphety Amon, membre du SEP REDD+. Il a indiqué que ce
projet vise à réduire les pressions humaines sur les forêts et les émissions de Gaz à Effet de Serre tout en
contribuant à améliorer les moyens de subsistance des bénéficiaires directs et indirects projet. Le PIF
comprend deux phases de cinq ans chacune avec deux projets principaux. Il s’agit des projets Banque
Mondiale et BAD avec respectivement pour objectif de développement de conserver et augmenter le stock de
carbone ( ?) forestier et améliorer l’accès des communautés sélectionnées aux revenus issus de la gestion
durable des forêts au sein des zones cibles du projet et augmenter la capacité de séquestration de carbone et la
résilience des populations. Ce projet concerne 15 forêts classées couvrant 8 régions et choisies suivant des
critères établis. Les trois composantes du projet que sont la gestion durable des forêts classées ciblées, l’appui
à la gestion durable du parc national de Tai et la gestion, suivi et évaluation du projet. Le lancement officiel et
technique du PIF s’est déroulé du 15 au 17 octobre 2018 et un plan d’action 2019 a été élaboré.

1.6. Présentation GNT/TROPENBOS « Renforcement des capacités des acteurs non étatiques à améliorer les
processus FLEGT-APV et REDD+ en Afrique de l’Ouest»

La présentation a été faite par le Dr. KONAN Ekoun Mickaël, chargé de renforcement des capacités du
Projet. Il a précisé que l’objectif de ce projet est d’améliorer la capacité des acteurs non étatiques de Côte
d’Ivoire à surveiller et à défendre leurs intérêts et s’engager avec les acteurs de l’Etat dans les processus
REDD+ et APV FLEGT. Au titre des actions menées pour l’année 2018, les activités renforcement de
capacités ont portées notamment sur le FLEGT WATCH, la gestion des conflits et gouvernance associative,

l’observation indépendante. Les actions de plaidoyers ont été menées sur l’initiative cacao forêt, le code
forestier et la politique de préservation, réhabilitation et d’extension des forêts.
Echanges 2
Au terme cette deuxième série de présentations, les interventions enregistrées ont portées notamment sur :
- la nécessité de prendre en compte le plan d’action 2019 du PIF dans l’élaboration du Programme
National d’Amélioration de la Gouvernance Forestière en Côte d’Ivoire (PNAGF-CI) ;
- la nécessité de mettre en place une synergie d’actions entre la WCF, IDEF et GNT pour la pratique
de l’observation indépendante ;
- la communication de la liste des ONG formées à la pratique de l’observation indépendante au
MINEF ;

- le processus de mise en place du FLEGT WATCH.
1.7. Présentation IDEF «Traçabilité du bois issue de l’exploitation des forêts en Côte d’Ivoire
conformément au Règlement Bois de l’Union Européenne (RBUE) » et du projet « Améliorer
la collecte et la gestion de l'information pour renforcer la gouvernance forestière en Côte
d'Ivoire »


La présentation a été faite par M. MANFEI Anderson, Chef du projet. Il a précisé que le projet est financé
par Waterloo Fondation, (Royaume-Unis) pour une durée d’un an (Juin 2018 - Juin 2019) et porté par
Resource Extraction Monitoring (REM) en partenariat avec Initiatives pour le Développement
Communautaire et la conservation de la Forêts (IDEF). Ce projet qui voit également la Collaboration de Wild
Chimpanzee Foundation (WCF) vise à contribuer au renforcement de la gouvernance forestière en Côte
d’Ivoire à travers l’amélioration du partage d’informations fiables entre les parties prenantes du Règlement
Bois de l’Union Européenne (RBUE) et les Observateurs Indépendants des Forêts (OIF) en Côte d’Ivoire.
Quatre thématiques sont abordées et portent sur la légalité des Périmètres d’Exploitation Forestière (PEF), le
suivi de l’exploitation des PEF, l’analyse de la complexité de la chaîne de traçabilité du bois. Les résultats
provisoires présentés sont l’élaboration de listes de documents clés exigés par la règlementation et de
paramètres de sévérité ainsi que du draft d’une matrice légale ainsi que le développement d’un guide de
bonnes pratiques d’OI. La principale difficulté du projet est liée aux difficultés d’accès à toutes les
informations sollicitées. Les prochaines étapes concernent entre autres actions le développement du module
Open Timber Portal Côte d’Ivoire.

1.8. Présentation ClientEarth «Utiliser la loi comme instrument pour renforcer la gouvernance forestière et combattre
les facteurs de déforestation»

La présentation a été faite par Dr KRA Raphaël, Associé pays ClientEarth. Il a indiqué que ce projet financé
par UK-DFID pour la phase 2 couvre la période d’avril 2018-mars 2020. Il vise à contribuer à une
gouvernance forestière plus effective, participative et équitable dans les pays producteurs de bois (dont la
Côte d’ivoire, le Ghana, le Liberia et le Congo-Brazzaville) et améliorer la mise en œuvre des règlementations
et pratiques de marché relatives aux ressources forestières (à l’international). Plusieurs activités ont été menées
notamment les appuis à l’élaboration du guide de formalisation des TPME du secteur du bois, de l’avant-
projet du Code Forestier et le projet de loi sur le domaine foncier rural, à l’élaboration de la matrice légale , à

l’organisation de la journée FLEGT sur l’OI en Côte d’Ivoire ainsi que des plaidoyers juridique et
sensibilisation dans les réformes juridiques, forestières et foncières. Les prochaines étapes portent notamment
sur la poursuite de l’appui aux réformes juridiques forestière et foncière (soutien au Comité Technique OI-
REN, au GTJ, MINEF, etc.), y compris à l’élaboration des textes d’application du Code Forestier et le
soutien au processus APV et le programme de gouvernance forestière.

1.9. Présentation IMPATUM « réduction de la déforestation dans la chaine d’approvisionnement en cacao de
Mondelez / Projet pilote PSE de la Nawa »
La présentation a été faite par Mlle KOUAKOU Danielle. Elle a indiqué que ce projet vise l’amélioration
simultanée de la productivité agricole, la sécurité alimentaire et les conditions de vie des planteurs tout en
assurant la préservation des forêts restantes et la conservation de la biodiversité dans les bassins
d’approvisionnement de Mondelez. Les trois composantes du projet sont : Sensibiliser et informer les
populations locales/ Faciliter l’élaboration les plans locaux d'utilisation des terres durables (PLUTD)/
Soutenir la mise en œuvre des plans locaux d'utilisation des terres durables (PLUTD). Elle a également
expliqué le mode opératoire mise en œuvre pour le paiement pour les services environnementaux avant de
présenter les leçons apprises du projet notamment le fait que la sensibilisation et l’information des
producteurs sur la forêt et en particulier sur l’arbre est une étape clé pour l’adoption de l’agroforesterie.
Echanges 3
Au l’issue de cette troisième série de présentations, les interventions enregistrées ont porté notamment sur :
- la nécessité d’élaboration un calendrier pour les reformes juridiques au niveau du MINEF ;
- la nécessité de mettre en place les mesures incitatives pour la pratique de cacao respectueuse du
couvert forestier par les approches Paiements pour Service Environnementaux (PSE).
- la réalisation des tests du mécanisme de règlement des plaintes ;
- l’appui à la mise en œuvre du PNAGF-CI ;
- la prise par le MINEF d’un arrêté relatif aux informations à rendre publique.

2. Identification des axes de synergie et de coordination entre les différents projets
A l’issue des échanges, des recommandations ont été formulées et des collaborations suggérées entre
différents projets.

Au titre des recommandations, il importe de porter les discussions au plus haut niveau pour fédérer les
synergies d’action sur les outils d’alerte et de surveillance des forêts.
Il est ressorti des échanges que le SPIB devrait accentuer sa collaboration avec AVSI dans le cadre de la mise
en œuvre de son projet. Aussi, le GNT, IDEF et WCF devront mener des réflexions en vue de coordonner
les actions dans le cadre de l’Observation Indépendante.
APV FLEGT SECRETARIAT TECHNIQUE PERMANENT

4. Brèves
. Le Nouveau Code forestier adopté par le conseil des Ministres du 30 Janvier 2019
. 5 et 6 Février 2019, Atelier d’échanges des parties prenantes sur la stratégie de préservation,
de Réhabilitation et d’Extension des Forêts en Côte d’Ivoire à l’Hôtel Palm-Club
3 ème Atelier n°3 à Korhogo ( Février 2019 )

Nos partenaires
SPIB | Syndicat des Producteurs Industriels du Bois de Côte d’Ivoire © Tous les droits sont réservés - WEBMAIL