☗ SPIB | Créé en 1943 - Cocody Danga, Route du Lycée Technique - Abidjan, CI ☎ (+225) 22 44 44 80 (+225) 22 44 44 74 ✉ spib1943@gmail.com

Notre actualité

Activités récentes » 12/6/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo sur les essences alternatives aux essences protégées, appui à la formalisation des AP. (Activités 1.6, 2.2 et 2.3) et mise en relation avec les industriels du bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 21/3/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo et environs sur les essences alternatives aux essences protégées et d’Appui à la formalisation des Associations Professionnelles (AP) du Secteur Bois. (Activités 1.6, 2.3 et 2.3) dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 12 & 13/12/2018 Deuxième Atelier de Renforcement des capacités en Gestion Organisationnelle et Suivi des activités des experts pour la réalisation de la cartographie des acteurs et Estimation des besoins en bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois". » 8/12/2018 Mission de Yamoussoukro dans le cadre du suivi par la FAO du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 10 & 11/10/2018 Premier Atelier de Renforcement des Capacités et mission de prise de contact des opérateurs de Korhogo dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 26/9/2018 Atelier de Lancement du Projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 20/9/2018 Visite de Courtoisie à la Délégation de l’Union Européenne à Abidjan » 11/9/2018 Visite de Courtoise au Représentant Résident de la FAO en Côte d’Ivoire » 13/12/2017 Atelier de Clôture du projet UE/DCI-ENV/2013/335-082 » 10/8/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 7/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Ouest sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 25/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord-Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 27/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 21/6/2017 Conférence sur l’Exploitation Illégale et la Déforestation » 11/5/2017 Journées de l’Europe / Exposition des projets financés par l’Union Européenne » 18/5/2017 Atelier de consolidation des Avant-Projets de textes d’application du Code Forestier (Les Dix-sept décrets) » 24/5/2017 Atelier sur le reboisement : Partage l’expérience de Tranchivoire » 27/3/2017 Mission de Madame Jacqueline Van De Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 31/3/2017 Nomination d’un nouveau point focal » 24/4/2017 Atelier/AVSI sur le Règlement Bois de l’Union Européenne (RBUE) et la certification forestière » 25/4/2017 Atelier de Synthèse du Collège Secteur Privé sur les Projets des Dix-sept décrets d’application du Code Forestier » 1/3/2017 Recrutement d’un Adjoint au Coordonnateur du Projet-SPIB-UE APV/FLEGT » 3/9/2017 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projetsecteur privé financé par l’UE » 15/3/2017 Mission du Coordonnateur Adjoint et du Point focal zone centre-nord du Projet » 28/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 29/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 27/11/2016 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projet Secteur Privé financé par l’UE » 26/9/2016 Mission de Monsieur Lassina KONE, Membre SYNGOPIB et point focal du Projet Secteur Privé, financé par l’UE, chargé de la zone centre-nord FLEGT » 17/10/2016 Mission de l’ATIBT / Monsieur Benoit JOBBE DUVAL, Directeur Général et Madame Jacqueline Van de Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT » 31/8/2016 Départ de la Facilitatrice APV/FLEGT » 12/7/2016 Mini Ateliers des Projets de Textes des Décrets d’application avec les Parties Prenantes » 6/5/2016 Mission Coordinatrice ATIBT – Projets FLEGT » 21/3/2016 Mission OIBT de Monsieur Roger TANOE, Président du SIGEFIB, Membre du CTN/Secteur Privé » 12/12/2015 Organisation d’un atelier » 19/12/2015 Organisation d’un atelier » 6/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 3/11/2015 Voyage en FRANCE » 18/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 14/10/2015 Voyage en ITALIE » 16/9/2015 Séance de travail avec les membres du Collège secteur privé » 24/8/2015 Rencontre avec le cabinet REDD+ » 18/8/2015 Séance de travail avec les membres du CTN » 1/7/2015 Voyage au Cameroun » 8/7/2015 Evaluation du plan Flegt UE » 2/4/2015 Rencontres avec les acteurs de la société civile » 3/3/2015 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 3/3/2015 Mission de l’EFI en C.I. » 25/2/2015 Réunion du CTN / Restitution étude sur le reboisement à la GIZ » 21/1/2015 Vidéoconférence CI – UE » 17/2/2014 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/6/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 5/5/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/2/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/1/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire

Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo sur les essences alternatives aux essences protégées, appui à la formalisation des AP. (Activités 1.6, 2.2 et 2.3) et mise en relation avec les industriels du bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois "

La quatrième atelier tenu à l’intérieur du pays dans le cadre de la mise en œuvre du projet s’est déroulé les 12 et 13 Juin 2019 à Yamoussoukro autour des points suivants :



  • - La préparation de l’atelier ;

  • - L’accueil et installation des participants ;

  • - L’ouverture de l’atelier par le Coordonnateur du projet, M. Boubacar Ben SALAH ;

  • - La visite des industries du bois de Yamoussoukro ;

  • - L’état des lieux de la mise en place des AP.



I- Préparation de l’atelier


Notons que cet atelier devait originellement à Adzopé. Aussi, pour se rendre à Adzopé,
les opérateurs de Korhogo devaient se rendre de Korhogo à Abidjan et ensuite aller
d’Abidjan à Adzopé. Lors des précédents échanges, ceux-ci ont souhaité pouvoir tenir cet
atelier entre Korhogo et Abidjan pour (i) leur faciliter le déplacement pour l’atelier mais
aussi (ii) limiter les coûts de transport pour leurs éventuelles commandes de bois dans les
industries du bois.

Cette requête a été mentionnée dans plusieurs rapports du Coordonnateur-Adjoint et a
fait l’objet d’échanges entre la Coordonnateur et le Coordonnateur-Adjoint. Aussi,
l’accord de la FAO a-t-il été sollicité avec succès par le Coordonnateur pour ce
changement.

En préparation donc de cet atelier 5.5, des courriers ont été envoyés aux industries du Bois de
Yamoussoukro (les Etablissements COULIBALY, l’Industrie de Transformation de Bois
(IDTB), General Construction Côte d’Ivoire (GCCI). En plus de ces courriers, le
Coordonnateur-Adjoint s’est personnellement assuré de la disponibilité de ces industries à
recevoir les opérateurs.
Ainsi, IDTB qui devait arrêter temporairement ses activités pour 3 mois pour des raisons
de différends avec la Direction Générale des Impôts ne pouvait recevoir la délégation du projet. La visite et les échanges avec les industries du bois ne concerneraient donc plus que les Ets COULIBALY et GCCI.




II- Accueil et installation des participants


A l’instar de l’atelier de lancement, cet atelier-ci se déroulait en dehors de la zone Nord et
donc hors des résidences habituelles des opérateurs-cibles du projet.
Aussi, fallait-il, pour la préparation de l’atelier faire les réservations d’hôtel qui pourrait
aussi bien héberger les participants que servir de lieu d’échanges (salle de réunion).
A cet égard, l’hôtel Fanon, outre son offre financière, répondait bien à ces exigences.
Les participants sont donc arrivés le soir du mardi 11 Juin 2019 et ont été hébergés sur
place pour les travaux qui devaient commencer le lendemain mercredi 12 Juin 2019.
En plus des membres des deux (2) associations professionnelles (AP), l’expert en Gestion
organisationnelle et le modérateur de l’atelier faisaient partie de la délégation arrivée de Korhogo.
Dans le cadre des échanges entre projets, des opérateurs de la filière bois de Yamoussoukro,
formés par AVSI, ont aussi été invités à l’atelier de Yamoussoukro pour partager avec leurs pairs
venus de Korhogo leur expérience, notamment en ce qui concerne l’approvisionnement groupé
et la mise en place de leur centrale d’achat.
Aussi, cet atelier a vu la participation du Coordonnateur du projet, M. Boubacar BEN SALAH,
ainsi que celle de la Comptable du projet, Mme BEBA Joane.




III- L’Atelier proprement dit

L’atelier de sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de
Yamoussoukro sur les essences alternatives aux essences protégées et de mise en relation
commerciale avec les industries du bois s’est tenu les mercredi 12 et jeudi 13 Juin 2019 à
l’hôtel Fanon de Yamoussoukro.
Cet atelier, qui a regroupé 24 Participants de Korhogo, de Yamoussoukro et de l’équipe-
Projet venue d’Abidjan (cf. liste en annexe) s’est articulé autour des principaux points
suivants :




  • - Séance d’ouverture

  • - Visite des industries du bois de Yamoussoukro ;

  • - Echanges avec les responsables des industries du bois de Yamoussoukro ;

  • - Etat d’avancement de la mise en place des Associations Professionnelles (AP) de Korhogo ;

  • - Séance de clôture.




3.1- Séance d’ouverture


La séance d’ouverture, outre l’étape d’accueil et d’installation des participants, a concerné :

  •  Le mot de bienvenue par le modérateur de l’atelier ;

  •  L’allocution du Coordonnateur du projet ;

  •  La présentation générale du programme et de l’objectif de l’atelier parle Coordonnateur-Adjoint.



3.1.1- Le mot de bienvenue du Modérateur


Le Modérateur de l’atelier, Monsieur SIDIBE Oumar, a, dans son mot de bienvenue,
remercié le Coordonnateur du projet PO 333 368, en l’occurrence M. Boubacar BEN
SALAH pour tout le concours apporté aux opérateurs privés pour l’amélioration de
l’exercice de leurs activités, et pour l’effort fourni pour être personnellement présent pour
cet atelier de Yamoussoukro.
Aussi, a-t-il exhorté les opérateurs de Korhogo à profiter de la présence du
Coordonnateur, par ailleurs Président du Syndicat des Producteurs Industriels du Bois
(SPIB) pour présenter leurs difficultés et poser les questions liés à l’exercice paisible de
leurs activités.



M. SIDIBE a terminé son introduction en remerciant la Coordination du projet avec à sa
tête le Président BEN SALAH, pour le choix porté sur lui pour l’accompagnement des
équipes et l’animation des ateliers.
Il a, pour terminer, présenté le programme des 2 jours d’échange et souhaité la bienvenue
avant de passer la parole au Coordonnateur.




3.1.2- L’allocution du Coordonnateur du Projet


Le Coordonnateur du Projet a, à l’entame de son intervention, salué l’esprit alerte du
modérateur et son expertise, avant de se demander s’il méritait bien tous les compliments
faits à son égard.
Il a ensuite fait un large tour d’horizon de l’actualité forestière et des défis qui s’imposent
à toutes les parties prenantes impliquées dans la gestion forestière en Côte d’Ivoire.
M. BEN SALAH a fait remarquer l’importance du marché du bois au dessus du 8 ème
parallèle bien que l’exploitation y soit interdite. Aussi, s’est-il réjoui de la mise en œuvre
du projet qui permet de mettre en lumière les besoins en bois de cette partie de la Côte
d’Ivoire à la lumière des études menées dans la cadre du projet.




Pour le Coordonnateur du projet, les capacités intellectuelles existent en Côte d’Ivoire
pour élaborer des approches et les mettre en œuvre pour sauver la forêt ivoirienne. Il se
pause toutefois la question de savoir si la Côte d’Ivoire veut vraiment redevenir un pays
forestier. Pour lui, il faudrait alors que l’Etat prenne des décisions énergiques et
courageuses et les mettent effectivement en application.
M. BEN SALAH a, pour terminer son allocution, remercié les opérateurs de Korhogo
pour leur disponibilité et pour la confiance placée au SPIB et au projet en s’engageant
dans la voie de la formalisation de leurs activités. Aussi, a-t-il promis sa disponibilité
personnelle et celle du SPIB à les accompagner dans le cadre du projet-ci, dans le cadre
d’autres projets que nous pourrions mûrir ensemble ou dans le cadre des activités
classiques du SPIB.







Photo n°1 : Intervention du Coordonnateur du projet, M. Boubacar BEN SALAH







Photo n°2 : Vue de l’Equipe-Projet lors de l’atelier de Yamoussoukro




3.1.3- Objectif de l’atelier et Programme présenté par le Coordonnateur-Adjoint


Le Coordonnateur-Adjoint, Gilbert KOUAKOU a, à son tour, salué l’assistance avant de
faire un rappel des deux précédents ateliers tenus à Korhogo et rappeler la spécificité de
l’atelier du jour qui est le dernier du projet à se tenir à l’intérieur du pays. Cet atelier
devrait aboutir à la mise en relation directe entre les Associations Professionnelles créées
dans le cadre du projet et les industriels du bois en vue de leur approvisionnement en bois
d’origine légale pour l’exercice paisible de leurs activités.
Le programme de l’atelier commencera par la visite des industries du bois afin de
permettre aux participants d’appréhender les disponibilités de bois sur place (essences,
qualités, quantités, …) et ainsi alimenter leurs interventions dans les discussions.



Sur place dans les industries, des échanges à chaud auront lieu lors des visites mais de
retour en salle, les responsables des industries viendront répondre de façon plus précise
aux préoccupations des opérateurs du bois de Korhogo.
Il y aura ensuite la situation de la finalisation de la création des Associations
Professionnelles et le cadre général d’un contrat d’approvisionnement en bois.







Photo n°3 : Photo de famille à l’ouverture de l’atelier




3.2- La visite des industries du bois de Yamoussoukro


3 industries ont été visitées lors de la préparation de l’atelier. Mais l’Industrie de
Transformation de Bois (IDTB) ayant cessé ses activités, seulement les Ets COULIBALY
et GCCI ont pu être visitées avec les opérateurs du bois de Korhogo.




3.2.1- La visite aux Ets COULIBALY


La visite aux Ets COULIBALY a constitué la première étape de la sortie dans les
industries du Bois.
Sur place, la délégation a été reçue par MM. COULIBALY Siaka, Directeur Général
Adjoint des Ets COULIBALY et COULIBALY Arouna, Responsable de la scierie des
Ets COULIBALY.



La Direction des Ets COULIBALY a eu un premier échange avec le Coordonnateur du
Projet (M. Boubacar BEN SALAH) et les Présidents des Associations Professionnelles
(MM. SORO Aly, Président de WOBÊ COOP-CA et Abou Guillaume COULIBALY,
Président de WOGNON COOP-CA).
Une rencontre plus élargie a ensuite regroupé toute la délégation à la salle de réunion des
Ets COULIBALY avant la visite guidée de la scierie des Ets COULIBALY. Cette visite a
suivi le sens des grumes et de leur transformation. Toutes les présentations ont été
ponctuées d’échanges entre les responsables des Ets COULIBALY et la délégation de
Korhogo.







Photo n° 4 : Rencontre à la salle de réunion des Ets COULIBALY






Photo n° 5 : Visite de l’usine des Ets COULIBALY




3.2.2- La visite à General Construction Côte d’Ivoire(GCCI)


General Construction Côte d’Ivoire (GCCI) est une nouvelle venue dans le paysage des
industries du bois en Côte d’Ivoire.
En effet, son installation date de 2011. A l’origine, il s’agissait pour ses responsables d’un
dépôt de bois de vêne avant leur acheminement vers le port d’Abidjan pour son
exportation. Mais à peine l’installation terminée que l’exploitation et l’exportation des bois
de vêne a été interdite en Côte d’Ivoire. Aussi, fallait-il rentabiliser les installations mises
en place, d’où la reconversion du dépôt en scierie après une convention d’exploitation de
cedrela avec la SODEFOR.



GCCI transforme donc le cedrela comme principale essence mais en grande partie pour
ses propres besoins personnels car GCCI est aussi une entreprise de construction.
Concernant l’approvisionnement des AP de Korhogo, le Directeur Général de GCCI, M.
OUEDRAOGO Ferdinand, s’est dit disposé et heureux de pouvoir participer à une telle
initiative, pourvue que GCCI ait une continuité d’approvisionnement en bois.







Photo n° 6 : Rencontre avec la Direction Générale de GCCI




IV- L’état des lieux de la mise en place des AP

Ce volet de l’atelier a été animé par :

  • - L’expert en gestion organisationnelle pour le point sur la création des AP ;

  • - Et le Coordonnateur-Adjoint pour les principes de la contractualisation des approvisionnements en bois.



4.1- La finalisation de la formalisation des AP


M. KOFFI Kouassi, Expert en Gestion Organisationnelle, a fait le point de la création de
WOGNON COOP-CA et WOBÊ COOP-CA aux participants.
Pour ces 2 AP, la création officielle qui consiste en la rédaction des statuts de règlements
intérieurs et en la tenue de l’Assemblé Générale Constitutive (AGC) est achevée. Aussi,
peut-il dire, selon la réglementation en vigueur, que WOGNON COOP-CA et WOBÊ
COOP-CA existent effectivement.




Toutefois, il faut encore les accompagner pour finaliser les dossiers au tribunal et la mise
en place des structures de gestion.
Ainsi, pour ce qui concerne WOGNON COOP-CA, une avancée significative est
constatée dans le regroupement des dossiers administratifs des membres fondateurs et des
membres du bureau. Un changement a été fait et les dossiers du dernier membre sont
attendus pour la demande collective des casiers judiciaires au tribunal de Korhogo.
Quant à la coopérative WOBÊ COOP-CA, des retards sont constatés dans le
regroupement des dossiers des membres fondateurs et des membres du bureau. Le
Président SORO a été interpellé sur cette situation. Là aussi, M. SORO a expliqué des
changements intervenus dans les membres du bureau ; toutes choses qui nécessitent que
les nouveaux membres se fassent aussi établir leurs documents administratifs récents.







Photo n° 7 : Intervention de l’expert en Gestion Organisationnelle




4.2- La contractualisation de l’approvisionnement en bois d’origine légale


Cet aspect a été abordé par le Coordonnateur-Adjoint, M. Gilbert KOUAKOU.
Il s’agit en effet des éléments clés devant concourir à clarifier les relations entre les AP et
les industries du bois pour leur approvisionnement en bois d’origine légale.
Le contrat devra être préparé ou lu et corrigé par un juriste conseil des AP. Ici, seulement
quelques points généraux vont être abordés.
Aussi, les AP (acheteurs de bois) tout comme les industries de bois installées dans le Sud
(fournisseurs) ont-il intérêt à établir un contrat d’approvisionnement pour préciser les
rôles et responsabilités de chacune des parties dans la mise en œuvre de leurs relations
commerciales. Pour les deux parties, en effet, le contrat de fourniture/achat de bois a
pour but de garantir :



  •  la fiabilité de l’approvisionnement (nature, origine, traçabilité, quantité, durée) ;

  •  l’engagement de l’industriel (fournisseur) ;

  •  la sécurisation de la qualité du bois (essences, types de sciage, …..) livré ;

  •  la sécurisation du prix du bois sur une durée arrêtée de concert ;


Le contrat comprendra donc entre autres les points clés suivants :



  •  Les parties en présence cités de façon claire et extensive ;

  •  Les obligations des parties (AP et industriel du bois) ;

  •  Objet et durée du contrat : une ou plusieurs années pour assurer une stabilité de prix et une garantie de l’approvisionnement. Un renouvellement automatique pourra être prévu ;

  •  Nature du bois : quelques précisions peuvent être apportées dans le contrat ou alors selon les besoins (commandes effectives) des AP ;


  •  Modalités de livraison : Le contrat pourra aussi indiquer :

      o le responsable de la livraison (industriel ou AP) ;
      o la fréquence de livraison ou le cadencement choisi ;
      o le volume par livraison ;
      o les modalités de dépotage selon le type de camion ;
      o les conditions de livraison et de réception sur site.




Des échanges ont eu lieu à l’issue de cette présentation générale. Le point essentiel a
résidé en la complexité de ce processus d’achat en rapport avec les achats traditionnels
effectués par les opérateurs du bois.



En réponse à cette préoccupation, il a été fait mention de l’objectif qui est de permettre
aux opérateurs du secteur de Bois de Korhogo un exercice paisible de leurs activités.
Aussi, les 2 AP ont-elles dit vouloir un accompagnement du SPIB jusqu’à la mise en place
définitive de leurs structures et même jusqu’à la réalisation de leurs premiers
approvisionnements en bois. Pour cela, les 2 présidents ont chargé le Coordonnateur-
Adjoint de demander au Coordonnateur le prolongement du projet pour mieux les
assister à la professionnalisation.



L’Atelier de Korhogo s’est achevé avec la promesse d’une mission d’appui à Korhogo du
Coordonnateur-Adjoint avant l’atelier de clôture prévue pour Septembre 2019.






Le Coordonnateur-Adjoint


Gilbert N. KOUAKOU



Nos partenaires
SPIB | Syndicat des Producteurs Industriels du Bois de Côte d’Ivoire © Tous les droits sont réservés