☗ SPIB | Créé en 1943 - Cocody Danga, Route du Lycée Technique - Abidjan, CI ☎ (+225) 22 44 44 80 (+225) 22 44 44 74 ✉ spib1943@gmail.com

Notre actualité

Activités récentes » 27/9/2020 Compte-rendudel’Atelier de Renforcement des capacités et de structuration des 2 AP créées lors de la phase précédente (Activités 1.1) » 26/8/2020 Compte-rendu de l’Atelier de Lancement » 14/5/2020 Séance de travail suite à la rencontre du 22 avril avec le Directeur de Cabinet Adjoint du MINEF » 5/5/2020 Séance de travail avec l’expert sur l’état d’avancement de l’Etude sur la Cartographie des Acteurs du Secteur Privé de la Filière Bois en Côte d’Ivoire » 22/4/2020 Impact du Covid-19 sur les activités des Opérateurs de la filière Bois » 10/2/2020 Séance de travail avec la facilitation FLEGT REDD+ » 11/3/2020 Rencontre d’Analyse des Projets de Textes d’Application du Code Forestier 2019 » 2/3/2020 Réunion du Conseil d’Administration » 14/1/2020 Rencontre d’Analyse des Projets de Textes d’Application du Code Forestier 2019 » 19/9/2019 Compte-rendu de l’Atelier de clôture du projet PO 333 638 " Renforcement des Capacités
des opérateurs du marché domestique du secteur bois "
» 12/6/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo sur les essences alternatives aux essences protégées, appui à la formalisation des AP. (Activités 1.6, 2.2 et 2.3) et mise en relation avec les industriels du bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 21/3/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo et environs sur les essences alternatives aux essences protégées et d’Appui à la formalisation des Associations Professionnelles (AP) du Secteur Bois. (Activités 1.6, 2.3 et 2.3) dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 21/3/2019 Mission n°3 de Korhogo » 12 & 13/12/2018 Deuxième Atelier de Renforcement des capacités en Gestion Organisationnelle et Suivi des activités des experts pour la réalisation de la cartographie des acteurs et Estimation des besoins en bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois". » 1/12/2018 1- Mission FAO à Yamoussoukro » 8/12/2018 Mission de Yamoussoukro dans le cadre du suivi par la FAO du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 10 & 11/10/2018 Premier Atelier de Renforcement des Capacités et mission de prise de contact des opérateurs de Korhogo dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 26/9/2018 Atelier de Lancement du Projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 20/9/2018 Visite de Courtoisie à la Délégation de l’Union Européenne à Abidjan » 11/9/2018 Visite de Courtoise au Représentant Résident de la FAO en Côte d’Ivoire » 12/7/2018 « Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois » » 13/12/2017 Atelier de Clôture du projet UE/DCI-ENV/2013/335-082 » 2/10/2018 « Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois » » 10/8/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 7/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Ouest sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 10/7/2017 Mission du Directeur Général de l’ATIBT- 10 au 14 Juillet 2017 ( Association Technique Internationale des Bois Tropicaux ) » 25/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord-Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 7/7/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des opérateurs du Secteur privé de la Zone Ouest 7 Juillet à Man » 27/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 21/6/2017 Conférence sur l’Exploitation Illégale et la Déforestation » 11/5/2017 Journées de l’Europe / Exposition des projets financés par l’Union Européenne » 18/5/2017 Atelier de consolidation des Avant-Projets de textes d’application du Code Forestier (Les Dix-sept décrets) » 24/5/2017 Atelier sur le reboisement : Partage l’expérience de Tranchivoire » 27/3/2017 Mission de Madame Jacqueline Van De Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 31/3/2017 Nomination d’un nouveau point focal » 24/4/2017 Atelier/AVSI sur le Règlement Bois de l’Union Européenne (RBUE) et la certification forestière » 25/4/2017 Atelier de Synthèse du Collège Secteur Privé sur les Projets des Dix-sept décrets d’application du Code Forestier » 1/3/2017 Recrutement d’un Adjoint au Coordonnateur du Projet-SPIB-UE APV/FLEGT » 2/1/2017 Atelier National Pour l’Adoption avec les Parties Prenantes des textes de décrets d’application de la Loi 2014-427 du 14 Juillet 2014 portant Code Forestier » 25/1/2017 Un Nouveau Facilitateur pour la Côte d’Ivoire - APV/FLEGT Rencontre avec le Secteur Privé le 25 Janvier 2017 » 3/9/2017 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projetsecteur privé financé par l’UE » 13/9/2017 Rencontre entre le Ministre des Eaux et Forêts et le Comité Technique de Négociation de l’APV/FLEGT 13 Septembre 2017 » 28/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 15/3/2017 Mission du Coordonnateur Adjoint et du Point focal zone centre-nord du Projet » 29/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 15/3/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des opérateurs du Secteur Privé de la Zone Centre-Nord 15 Mars à Yamoussoukro » 23/3/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des Opérateurs du Secteur Privé de la Zone Sud-Ouest 23 Mars à San Pedro » 21/6/2017 Conférence de Bruxelles - 21, 22 et 23 Juin 2017 » 27/11/2016 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projet Secteur Privé financé par l’UE » 27/11/2016 Mission du Coordonnateur du Projet Secteur Privé au Gabon du 27 au 30 Novembre 2016 » 26/9/2016 Mission de Monsieur Lassina KONE, Membre SYNGOPIB et point focal du Projet Secteur Privé, financé par l’UE, chargé de la zone centre-nord FLEGT » 14/9/2016 Mini Ateliers des Projets de Textes des Décrets d’application avec les Parties Prenantes Les 11,12 et 13 Juillet 2016 et Les 14,15 et 16 Septempbre 2016 » 17/10/2016 Mission de l’ATIBT / Monsieur Benoit JOBBE DUVAL, Directeur Général et Madame Jacqueline Van de Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT » 19/10/2016 Mission du Directeur Général et de la Coordinatrice en charge des Projets FLEGT de l’ATIBT du 19 au 25 Octobre 2016 » 31/8/2016 Départ de la Facilitatrice APV/FLEGT » 31/8/2016 Départ de la Facilitatrice APV/FLEGT 31 Août 2016 » 12/7/2016 Mini Ateliers des Projets de Textes des Décrets d’application avec les Parties Prenantes » 14/7/2016 Secteur Privé-Préparation des Textes de décrets d’application de la Loi 2014-427 du 14 Juillet 2014 portant Code Forestier » 6/5/2016 Mission Coordinatrice ATIBT – Projets FLEGT » 6/6/2016 Mission Coordinatrice ATIBT - Projets FLEGT du 6 au 10 Juin 2016 » 21/3/2016 Mission OIBT de Monsieur Roger TANOE, Président du SIGEFIB, Membre du CTN/Secteur Privé » 12/12/2015 Organisation d’un atelier » 19/12/2015 Organisation d’un atelier » 6/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 2/11/2015 BATIMAT 2015 - Paris Villepinte 02 - 06 Novembre 2015 » 1/12/2015 ARCHIBAT 2015- Abidjan 1-5 Décembre 2015 » 3/11/2015 Voyage en FRANCE » 5/12/2015 Mission en Côte d’Ivoire du Délégué Général de l’ATIBT 5-11 Décembre 2015 » 18/12/2015 Atelier de Renforcement de Capacité - Secteur Privé - APV/FLEGT » 18/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 14/10/2015 Voyage en ITALIE » 14/10/2015 Forum International de l’ATIBT - 14-16 Octobre 2015 - Milan » 16/9/2015 Séance de travail avec les membres du Collège secteur privé » 24/8/2015 Rencontre avec le cabinet REDD+ » 18/8/2015 Séance de travail avec les membres du CTN » 1/7/2015 Voyage au Cameroun » 8/7/2015 Evaluation du plan Flegt UE » 2/4/2015 Rencontres avec les acteurs de la société civile » 1/5/2015 Atelier de Renforcement de capacité des Membres du bureau du SYNGOPIB » 3/3/2015 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 3/3/2015 Nouveau Code Forestier Loi n° 2014-427 du 14 Juillet 2014 » 3/3/2015 Mission de l’EFI en C.I. » 25/2/2015 Réunion du CTN / Restitution étude sur le reboisement à la GIZ » 21/1/2015 Vidéoconférence CI – UE » 17/2/2014 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/6/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 5/5/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/2/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/1/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire

Forum International de l’ATIBT - 14-16 Octobre 2015 - Milan

Forum International de l’ATIBT - 14-16 Octobre 2015 - Milan



L'Edito


Je voudrais, au seuil de la nouvelle année avoir une pensée toute particulière pour tous les opé rateurs de la filière forêtbois qui ont connu d’énormes difficultés tout au long de l’année 2015.
Avec le Code forestier promulgué le 14 Juillet 2014, les Etats Généraux de la faune, de la forêt et des ressources en Eaux, qui se sont déroulés du 16 au 19 Novembre 2015, l’engagement de notre pays dans le processus APV/FLEGT et de toutes les actions entreprises par les opérateurs de la filière Forêt Bois auprès des autorités poli tiques et administratives, en vue de trouver des solutions acceptables et durables aux différents problèmes qui menacent l’existence de notre secteur, voire l’année 2016, être celle de l’espoir pour un secteur important, notamment en sa qualité de gros pouvoyeurs d’emplois et de sa grande présence sur toute l’étendue du territoire.
Je souhaite à tous, mes meilleurs voeux de bon heur, de santé et de prospérité pour 2016. Bonne lecture.


Boubacar Ben SALAH



Forum International de l’ATIBT

Le Forum International de l’ATIBT s’est tenu du 14au 16 Octobre 2015 à Milan ( Italie ). Il avait pour thème « Le bois tropical nourrit le futur », qui cadrait parfaitement avec l’exposition universelle EXPO Milan 2015, où le bois était mis en exergue.Le forum a enregistré la participation de plus d’une centaine de personnes, du secteur privé, de l’administration publique et de la société civile.Les 14 et 15 octobre étaient dédiés aux différentes sessions qui portaient sur des thématiques de haute importance.
Les échanges ont porté sur les sujets tels que : Forêts et Biodiversité Forêts et Territoire Marchés Africains RBUE et Diligence raisonnée etc La session 3 qui avait pour thème « Les marchés Africains», a vu la participation de M. Boubacar Ben SALAH,Président du SPIB, Mme Françoise Van de Ven de l’UFIGA du Gabon, M. Franck Chambrier du SIAG du Gabon, M. Pierre LUO de l’UFIAG du Gabon et de Mme Sophie BOURCIER de Olam.Les échanges ont été conviviaux et de grande qualité,toute chose qui a permis de dire que le Forum ATIBT est une opportunité pour le bois Tropical.
Les différents thèmes discutés ont apporté la preuve que le Bois Tropical a encore de beaux jours.
En marge du forum, les syndicats membres de l’ATIBT ont échangé avec le Directeur Délégué, Emmanuel GROUTEL et ses collaborateurs sur la situation spécifique des syndicats dans leurs pays respectifs et les avancées de l’APV/FLEGT dans les Pays qui y sont engagés.




États Généraux de la Faune, de la Forêt et des ressources en Eau du 16 au 19 Novembre 2015

Le Forum des États Généraux de la Faune, de la Forêt et des ressources en Eau, s’est tenu du 16 au 19 Novembre 2015, à la fois à Abidjan et à Dabou. Les cérémonies d’ouverture et clôture ont eu lieu à la Primature à Abidjan et les travaux en commission se sont déroulés à Dabou. Le 16 Novembre à l’auditorium de la primature, Monsieur le Premier Ministre, Daniel Kablan DUNCAN a procédé à l’ouverture du forum. Monsieur le Premier Ministre, dans son intervention a présenté la situation actuelle de la forêt, de la faune et des ressources en Eau, qui est très inquiétante, singulièrement l’état de dégradation très avancée de notre couvert forestier. Il a invité les participants à faire preuve d’imagination pour apporter des réponses pertinentes pour une gestion efficiente et durable des ressources naturelles de notre Pays. Les participants ont planché durant trois jours à Dabou, en tenant compte des recommandations de Monsieur le Premier Ministre. Les conclusions des travaux lui ont été présentées le 19 Novembre à l’auditorium de la primature. Le Premier Ministre, Kablan DUCAN a invité Monsieur le Ministre des Eaux et forêts, à élaborer dans les meilleurs délais un Plan de Développement Stratégique (PSD) 20162045 à partir des résultats issus du forum des États Généraux et a lancé un appel pressant aux partenaires techniques et financiers, aux organisations internationales, au secteur privé et à la société civile à s’associer au gouvernement ivoirien dans le financement et la mise en œuvre du futur Plan de développement stratégique, des ressources naturelles.




Interview du Directeur Général de la Sodefor


1 – Globalement, l’approvisionnement en bois provenant des forêts naturelles est remplacé par du bois provenant de plantation. Pensez-vous que cette tendance globale puisse se manifester également en Afrique Centrale et de l’Ouest ?

Les pays de l’Afrique subsaharienne ont une particularité commune. Leur économie repose quasiment sur l’agriculture qui, est elle-même itinérante. Cette agriculture se pratique donc au détriment de la forêt. En effet, les populations qui, n’ont pas recours aux engrais, recherchent les sols sous forêts considérés comme riches pour leur culture.
Ainsi, de plus en plus les forêts laissent place aux cultures d’exportation comme le cacao, le café, l’hévéa, le palmier à huile et le coton, considérées comme seules pourvoyeuses de ressource et ce après la destruction de toute végétation ligneuse. Ces cultures s’étendent même dans les aires protégées face à la disparition des forêts dans le domaine rural.
En outre, la fragilité de ces pays sur le plan politique avec son corollaire de crise militaire et la non maîtrise de la démographie obèrent la mise en place d’une stratégie de protection et d’aménagement des forêts naturelles.
En effet, les ressources forestières, non détruites par l’agriculture, sont généralement pillées lors des différentes crises militaro-politiques avec comme conséquence l’appauvrissement des ressources ligneuses naturelles dans le domaine rural et même dans les forêts classées compromettant à terme l’approvisionnement des scieries. Face à cette situation, le recours aux reboisements des essences forestières apparait comme seul moyen à court et moyen terme pour assurer l’approvisionnement des unités de transformation.



2 – Selon vous, quelles conditions (politiques, technologiques, financières, opérations sud-sud,
foncières, etc.) sont nécessaires pour établir des plantations forestières industrielles en Afrique
de l’Ouest et en Afrique Centrale ?

La première condition est la garantie de la propriété du sol compte tenu du fait que la révolution moyenne d’une essence en plantation est de l’ordre de 25 ans. Or la rentabilité de l’investissement ne peut intervenir que sur deux à trois cycles de plantation.
Il importe donc de bien étudier l’environnement foncier et de veiller à son adaptation au projet afin de rentabiliser aux mieux les moyens financiers consacrés aux opérations. Face à cette réalité, il convient d’avoir la garantie de la propriété du sol sur une durée d’au moins 50 ans et ce par le biais d’un bail emphytéotique de longue durée. Ensuite, intervient le financement qui parait primordial pour la mise en œuvre du projet de reboisement. En la matière, les banques locales, qui sont généralement des banques commerciales, ne sont pas trop portées sur ce genre d’appui financier.
Il convient donc de recourir aux financements par des banques d’investissement. 4 5 Sur le plan politique, les pays sub-sahariens sont généralement connus pour leur instabilité. Mais la garantie d’un bail emphytéotique peut contribuer à sécuriser l’investissement. Au niveau technologique, trois étapes majeures sont à prendre en compte :
• La maitrise du matériel végétal
En la matière, la mise en place de matériel végétal amélioré avec un fort pouvoir de croissance est indispensable. En effet, il n’est plus nécessaire aujourd’hui de tabler sur des essences de longue révolution face aux avancées technologiques. L’utilisation de matériel végétal amélioré permettra de raccourcir le cycle de production.
• La maitrise de la sylviculture ;
Il convient de mettre l’accent sur les essences pour lesquelles la sylviculture est connue. En matière, les instituts de recherche ont mené des études dont les résultats sont disponibles.
• La transformation du bois.
Les unités locales de transformation ne sont pas encore équipées à transformer les bois de plantation. Or pour mieux rentabiliser l’investissement, il convient de transformer la matière première sur place, encore que beaucoup de pays ont pris des mesures d’interdiction d’exportation des grumes. La transformation sur place permettra également de créer des emplois et de lutter contre la pauvreté. Aussi le projet de reboisement devra-t-il intégrer le volet transformation.



3 – Comment les plantations industrielles peuvent contribuer au bien-être des populations

Le fait de créer des emplois par l’utilisation de la main d’œuvre locale à la réalisation des reboisements et par la transformation locale de la matière première contribue à l’amélioration du bienêtre de la population. Également, face à l’essor des cultures d’exportation, encourager les populations à créer des plantations privées avec la garantie de financement et d’achat à terme de la ressource peut aider à diversifier les recettes des populations. Cette politique peut se mettre en place dans le cadre d’un accord de partenariat avec ces populations.



Nos partenaires
SPIB | Syndicat des Producteurs Industriels du Bois de Côte d’Ivoire © Tous les droits sont réservés - WEBMAIL