☗ SPIB | Créé en 1943 - Cocody Danga, Route du Lycée Technique - Abidjan, CI ☎ (+225) 22 44 44 80 (+225) 22 44 44 74 ✉ spib1943@gmail.com

Notre actualité

Activités récentes » 27/9/2020 Compte-rendudel’Atelier de Renforcement des capacités et de structuration des 2 AP créées lors de la phase précédente (Activités 1.1) » 26/8/2020 Compte-rendu de l’Atelier de Lancement » 14/5/2020 Séance de travail suite à la rencontre du 22 avril avec le Directeur de Cabinet Adjoint du MINEF » 5/5/2020 Séance de travail avec l’expert sur l’état d’avancement de l’Etude sur la Cartographie des Acteurs du Secteur Privé de la Filière Bois en Côte d’Ivoire » 22/4/2020 Impact du Covid-19 sur les activités des Opérateurs de la filière Bois » 10/2/2020 Séance de travail avec la facilitation FLEGT REDD+ » 11/3/2020 Rencontre d’Analyse des Projets de Textes d’Application du Code Forestier 2019 » 2/3/2020 Réunion du Conseil d’Administration » 14/1/2020 Rencontre d’Analyse des Projets de Textes d’Application du Code Forestier 2019 » 19/9/2019 Compte-rendu de l’Atelier de clôture du projet PO 333 638 " Renforcement des Capacités
des opérateurs du marché domestique du secteur bois "
» 12/6/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo sur les essences alternatives aux essences protégées, appui à la formalisation des AP. (Activités 1.6, 2.2 et 2.3) et mise en relation avec les industriels du bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 21/3/2019 Compte-rendu de l’Atelier de Sensibilisation des opérateurs du marché domestique du bois de Korhogo et environs sur les essences alternatives aux essences protégées et d’Appui à la formalisation des Associations Professionnelles (AP) du Secteur Bois. (Activités 1.6, 2.3 et 2.3) dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 21/3/2019 Mission n°3 de Korhogo » 12 & 13/12/2018 Deuxième Atelier de Renforcement des capacités en Gestion Organisationnelle et Suivi des activités des experts pour la réalisation de la cartographie des acteurs et Estimation des besoins en bois dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois". » 1/12/2018 1- Mission FAO à Yamoussoukro » 8/12/2018 Mission de Yamoussoukro dans le cadre du suivi par la FAO du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 10 & 11/10/2018 Premier Atelier de Renforcement des Capacités et mission de prise de contact des opérateurs de Korhogo dans le cadre du projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 26/9/2018 Atelier de Lancement du Projet PO 333 638 "Renforcement des Capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois " » 20/9/2018 Visite de Courtoisie à la Délégation de l’Union Européenne à Abidjan » 11/9/2018 Visite de Courtoise au Représentant Résident de la FAO en Côte d’Ivoire » 12/7/2018 « Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois » » 13/12/2017 Atelier de Clôture du projet UE/DCI-ENV/2013/335-082 » 2/10/2018 « Renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du secteur bois » » 10/8/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 7/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Ouest sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 10/7/2017 Mission du Directeur Général de l’ATIBT- 10 au 14 Juillet 2017 ( Association Technique Internationale des Bois Tropicaux ) » 25/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Nord-Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 7/7/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des opérateurs du Secteur privé de la Zone Ouest 7 Juillet à Man » 27/7/2017 Atelier d’Information et de Sensibilisation des Opérateurs de la Zone Est sur l’évolution du Processus APV/FLEGT, le Code Forestier et le Plan d’Action FLEGT » 21/6/2017 Conférence sur l’Exploitation Illégale et la Déforestation » 11/5/2017 Journées de l’Europe / Exposition des projets financés par l’Union Européenne » 18/5/2017 Atelier de consolidation des Avant-Projets de textes d’application du Code Forestier (Les Dix-sept décrets) » 24/5/2017 Atelier sur le reboisement : Partage l’expérience de Tranchivoire » 27/3/2017 Mission de Madame Jacqueline Van De Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 31/3/2017 Nomination d’un nouveau point focal » 24/4/2017 Atelier/AVSI sur le Règlement Bois de l’Union Européenne (RBUE) et la certification forestière » 25/4/2017 Atelier de Synthèse du Collège Secteur Privé sur les Projets des Dix-sept décrets d’application du Code Forestier » 1/3/2017 Recrutement d’un Adjoint au Coordonnateur du Projet-SPIB-UE APV/FLEGT » 2/1/2017 Atelier National Pour l’Adoption avec les Parties Prenantes des textes de décrets d’application de la Loi 2014-427 du 14 Juillet 2014 portant Code Forestier » 25/1/2017 Un Nouveau Facilitateur pour la Côte d’Ivoire - APV/FLEGT Rencontre avec le Secteur Privé le 25 Janvier 2017 » 3/9/2017 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projetsecteur privé financé par l’UE » 13/9/2017 Rencontre entre le Ministre des Eaux et Forêts et le Comité Technique de Négociation de l’APV/FLEGT 13 Septembre 2017 » 28/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 15/3/2017 Mission du Coordonnateur Adjoint et du Point focal zone centre-nord du Projet » 29/3/2017 Mission de Monsieur Gilbert KOUAKOU Coordonnateur Adjoint du Projet et de Madame Jacqueline Van De Pol Coordonnatrice des Projets FLEGT de l’ATIBT » 15/3/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des opérateurs du Secteur Privé de la Zone Centre-Nord 15 Mars à Yamoussoukro » 23/3/2017 Atelier d’information et de sensibilisation des Opérateurs du Secteur Privé de la Zone Sud-Ouest 23 Mars à San Pedro » 21/6/2017 Conférence de Bruxelles - 21, 22 et 23 Juin 2017 » 27/11/2016 Mission de Monsieur Boubacar Ben SALAH, Coordonnateur du Projet Secteur Privé financé par l’UE » 27/11/2016 Mission du Coordonnateur du Projet Secteur Privé au Gabon du 27 au 30 Novembre 2016 » 26/9/2016 Mission de Monsieur Lassina KONE, Membre SYNGOPIB et point focal du Projet Secteur Privé, financé par l’UE, chargé de la zone centre-nord FLEGT » 14/9/2016 Mini Ateliers des Projets de Textes des Décrets d’application avec les Parties Prenantes Les 11,12 et 13 Juillet 2016 et Les 14,15 et 16 Septempbre 2016 » 17/10/2016 Mission de l’ATIBT / Monsieur Benoit JOBBE DUVAL, Directeur Général et Madame Jacqueline Van de Pol, Coordonnatrice des Projets FLEGT » 19/10/2016 Mission du Directeur Général et de la Coordinatrice en charge des Projets FLEGT de l’ATIBT du 19 au 25 Octobre 2016 » 31/8/2016 Départ de la Facilitatrice APV/FLEGT » 31/8/2016 Départ de la Facilitatrice APV/FLEGT 31 Août 2016 » 12/7/2016 Mini Ateliers des Projets de Textes des Décrets d’application avec les Parties Prenantes » 14/7/2016 Secteur Privé-Préparation des Textes de décrets d’application de la Loi 2014-427 du 14 Juillet 2014 portant Code Forestier » 6/5/2016 Mission Coordinatrice ATIBT – Projets FLEGT » 6/6/2016 Mission Coordinatrice ATIBT - Projets FLEGT du 6 au 10 Juin 2016 » 21/3/2016 Mission OIBT de Monsieur Roger TANOE, Président du SIGEFIB, Membre du CTN/Secteur Privé » 12/12/2015 Organisation d’un atelier » 19/12/2015 Organisation d’un atelier » 6/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 2/11/2015 BATIMAT 2015 - Paris Villepinte 02 - 06 Novembre 2015 » 1/12/2015 ARCHIBAT 2015- Abidjan 1-5 Décembre 2015 » 3/11/2015 Voyage en FRANCE » 5/12/2015 Mission en Côte d’Ivoire du Délégué Général de l’ATIBT 5-11 Décembre 2015 » 18/12/2015 Atelier de Renforcement de Capacité - Secteur Privé - APV/FLEGT » 18/11/2015 Séance de travail avec le Collège secteur privé » 14/10/2015 Voyage en ITALIE » 14/10/2015 Forum International de l’ATIBT - 14-16 Octobre 2015 - Milan » 16/9/2015 Séance de travail avec les membres du Collège secteur privé » 24/8/2015 Rencontre avec le cabinet REDD+ » 18/8/2015 Séance de travail avec les membres du CTN » 1/7/2015 Voyage au Cameroun » 8/7/2015 Evaluation du plan Flegt UE » 2/4/2015 Rencontres avec les acteurs de la société civile » 1/5/2015 Atelier de Renforcement de capacité des Membres du bureau du SYNGOPIB » 3/3/2015 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 3/3/2015 Nouveau Code Forestier Loi n° 2014-427 du 14 Juillet 2014 » 3/3/2015 Mission de l’EFI en C.I. » 25/2/2015 Réunion du CTN / Restitution étude sur le reboisement à la GIZ » 21/1/2015 Vidéoconférence CI – UE » 17/2/2014 Appui à la participation des organisations du secteur privé au processus de négociation de l’APV FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/6/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 5/5/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/2/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire » 1/1/2013 Evolution du processus FLEGT en Côte d’Ivoire

Rencontre entre le Ministre des Eaux et Forêts et le Comité Technique de Négociation de l’APV/FLEGT 13 Septembre 2017

Le 13 Septembre 2017, s’est tenue à la salle de conférence du Ministère des Eaux et Forêts, une rencontre entre le Ministre des Eaux et Forêts et le Comité Technique de Négociation de l’APV/FLEGT. Il est important de souligner que cette rencontre est à mettre à l’initiative de Monsieur le Ministre des Eaux et Forêts, toute chose qui marque tout l’intérêt et l’importance qu’il accorde au processus APV/FLEGT. Cette rencontre a permis à Monsieur le Ministre, de faire la connaissance des Membres du Comité Technique de Négociation et fixer des orientations au CTN pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés en accord avec notre partenaire. Lors de cette importante rencontre, le CTN par la voix de son porte parole pour la circonstance, M.KEKE Olivier a présenté à Monsieur le Ministre ses attentes prioritaires pour atteindre les résultats attendus. Les princpales préoccupations de la filière ont été soulevées, notamment l’accélération de la prise des décrets d’application. Les Membres du CTN ont exprimé leur satisfaction pour cette belle inititaive que Monsieur le Ministre souhaite poursuivre en demandant que celle ci se tienne bimensuellement, et ont remercié Monseur le Minsitre d’avoir doté la coordination FLEGT d’un véhicule de type 4X4, renforçant ainsi les moyens de travail de la coordination. Plusieurs autres sujets ont été discutés. La rencontre qui a démarré à 15H15mn a pris fin à 16H45mn, suivie de la photo de famille des participants.



Visite de Son Excellence Madame la Présidente de la République du LIBERIA à la Société I.T.S ( Industrie Tropicale de Sciage )

Le 8 Septembre 2017, Son Excellence Madame la Présidente du Libéria a visité la société Industrie Tropicale de sciage, sise à Yopougon zone Industrielle. En visite officielle en Côte d’Ivoire pour prendre part à la rencontre sur la révolution verte, Son Excellence Madame la Présidente a souhaité visiter une unité industrielle de transformation de bois. En effet, le Libéria envisage d’aller vers une industrialisation du secteur forestier, pour une transformation poussée du bois. Cette visite avait pour but de s’enrichir de l’expérience ivoirienne en matière d’industrie forestère. La délégation de Madame la Présidente du Liberia pour la circonstance était composée de Son Excellence Monsieur le Vice-Président, Monsieur le Ministre des Eaux et Forêts, Madame le Ministre de la santé et de l’hygiène publique. Monsieur le Maire de la Commune Yopougon était présent pour accueillir les illustres hôtes du jour. Après l’allocution de Monsieur le Ministre des Eaux et Forêts, Monsieur Boubacar Ben SALAH est intervenu au nom de la société ITS pour remercier les illustres hôtes et présenter la société ITS ainsi que le Groupe Khalil Zein dont fait partie ITS. La délégation après les deux allocutions a visité l’usine, la chaine de production de bois débités et la section des produits finis. Après la visite de l’usine, un cocktail a été servi aux visiteurs et ensuite un point de presse animé par Madame la Présidente du Liberia a sanctionné la fin de la visite. Elle a exprimé toute sa satisfaction et a invité la Côte d’Ivoire à renforcer la collaboration avec son pays sur le plan forestier.

Atelier d’information et de sensibilisation des opérateurs du Secteur privé des Zones, Nord-Est, Est et Nord 25 Juillet à Bondoukou, 27 Juillet à Abengourou et 10 Août à Korhogo

Grâce au projet d’appui accordé au secteur privé ivoirien, financé par l’Union européenne, pour le renforcement des capacités de ce dernier dans les négociations de l’APV, le Coordonnateur Adjoint, M. Gilbert KOUAKOU, a animé trois ateliers d’information et de sensibilisation des opérateurs du secteur privé des Zones,Nord-Est, Est et Nord du Pays. La zone Est a bénéficié de deux ateliers, au regard de l’importance de la présence de petits opérateurs, qui très souvent travaillent dans l’informel avec les conséquences que cela represente en terme de légalité du bois. Le 25 Juillet s’est tenu un atelier à Bondoukou et le 27 Juillet un atelier à Abengourou. La Zone Nord a bénéficié d’un atelier qui s’est tenu le 10 Août à Korhogo. Les différents ateliers avaient les mêmes objectifs, à savoir informer les opérateurs sur les avancées du processus APV/FLEGT en CI, expliquer les dispositions majeures du code forestier 2014, partager l’information sur les projets de décrets d’application en cours et ouvrir les échanges avec les participants pour identifier leurs besoins et préoccupations. Les présentations ont porté sur le plan d’action FLEGT ( RBUE et l’APV), les avancées de l’APV ivoirien, le code forestier et les projets de décrets d’application. Après chaque présentation, les échanges étaient ouverts pour apporter plus d’éclairage sur le sujet présenté. Les questions posées par les participants ont mis en évidence la faiblesse du partage de l’information sur le processus auprès notamment des opérateurs de la zone Nord et Est, ce qui traduit donc la nécessité d’intensifier la communication sur le processus, pour garantir une meilleure appropriation. Un résumé de la conférence de Bruxelles a été livré aux participants, pour partager avec eux l’importance du plan d’action FLEGT en faveur de la lutte contre la déforestation et l’exploitation illégale d’où la nécessité d’une bonne mise en oeuvre de l’APV, pour assurer la continuation de leurs activités dans le respect de la légalité. L’atelier a enregistré la participation de tous les types d’acteurs du secteur privé et des membres de l’administration forestière locale. Une remise de diplômes de participation a été organisée en l’honneur des participants.

Entretien avec le Point Focal APV/FLEGT Côte d’Ivoire





- Présentez-vous, Monsieur le Point Focal ?

Je suis Capitaine SYLLA Cheick Tidiane, Ingénieur des Eaux et Forêts et Point Focal National du processus APV FLEGT en Côte d’Ivoire.

- Sous quel axe placez-vous votre action de Point Focal APV/FLEGT ?

Dans le cadre du mandat qui nous a été confié, nous avons pour ambition de redynamiser le processus de négociations de l’APV FLEGT en mettant l’accent sur la remobilisation et la participation effective de toutes les parties prenantes nationales.

- Quels commentaires pouvez-vous faire sur l’état d’avancement du Processus APV/FLEGT en CI ?

L’APV FLEGT en Côte d’Ivoire fait son bout de chemin. Il est vrai que nous avons accusé du retard dans le processus de négociations de l’accord. Cela s’explique par le fait que les processus d’amélioration de la gouvernance forestière sont des processus complexes qui prennent souvent du temps pour leur mise en place. Toutefois, des acquis sont enregistrés au stade actuel du processus en terme d’amélioration de la participation des acteurs à la gestion forestière, de renforcement de leur capacité sur les problématiques liées à la gouvernance forestière et de génération de diverses informations techniques nécessaires pour engager des reformes notamment en ce qui concerne la traçabilité et le marché domestique du bois.

- Comment voyez-vous l’apport du Processus APV /FLEGT pour lutter contre la déforestation galopante du couvert forestier ivoirien ?

Le processus APV FLEGT apporte des solutions face à certains facteurs de la déforestation qui peuvent être constatés en Côte d’Ivoire. Il vise à lutter contre l’exploitation forestière illégale qui est l’une des causes de la déforestation. Nous avons la réalisation des activités d’Observation Indépendante par certaines ONG qui veillent au respect des dispositions légales par les opérateurs et les administrations. Aussi, Le Système de Vérification de la Légalité du bois (SVL) qui est en cours de développement permettra-t-il de garantir la légalité de tout bois ou produit bois exploité, transformé, commercialisé ou exporté. De façon plus générale, le FLEGT a pour objectif d’instaurer à travers des reformes, un cadre propice qui devra nous amener à une meilleure gouvernance forestière et une gestion durable des ressources forestières. Ces reformes concernent entre autres : l’identification et la publication d’informations pour une meilleure transparence dans le secteur forestier, le renforcement de l’organisation du marché national du bois et l’appui aux acteurs qui y interviennent dont la plupart évoluent dans l’informel et dans l’illégalité. Les activités sont réalisées en vue d’améliorer la compréhension de ces acteurs en matière de légalité et de gestion durable et de renforcer leurs capacités quant aux techniques de valorisation de la matière première bois. Toute chose qui permettra de réduire la pression sur cette ressource.

- Ne pensez–vous pas que la Côte d’Ivoire devra s’engager fortement vers les énergies renouvelables pour réduire la pression sur la forêt et répondre au défi de la consommation d’énergie ?

Oui je pense que des engagements sont déjà pris par le pays dans ce sens sur la base des constats faits. En effet, à l’instar des autres pays en Afrique, en Côte d’Ivoire, la consommation en énergie de cuisson des ménages est fortement dépendante du bois énergie (charbon de bois et bois de chauffe). Ce secteur contribue également à la déforestation et à la dégradation des forêts. L’un des défis à relever consiste donc à satisfaire la consommation énergétique des ménages tout en préservant nos forêts. La Côte d’Ivoire a décidé de mettre en place à partir des initiatives intéressantes existantes, une stratégie énergétique domestique durable, comme cela est repris dans la stratégie nationale REDD+. Les mesures proposées portent sur la garantie juridique par la prise de textes et la mise en œuvre de politiques pour améliorer la production et l’utilisation de charbon de bois, inciter au reboisement de bois de plantation à vocation énergétique, valoriser les résidus agricoles et les sous-produits agro-industriels pour la production de briquettes de bio-charbon et faciliter l’accès aux autres sources d’énergie telles que le gaz butane, le chauffage solaire. Il est donc important de passer à la phase de mise en œuvre pour inverser la tendance.

-Quelle approche pour une agriculture ivoirienne performante et une déforestation ramenée à zéro ?

Le développement de notre pays est basé sur l’agriculture qui est fortement diversifiée. Les rangs honorables que la Côte d’Ivoire a obtenu au plan international pour les différentes spéculations que sont le café, le cacao, l’hévéa, etc. sont aussi corrélés à la disparition de la forêt ivoirienne. Il est donc primordial d’évoluer vers une agriculture plus durable, respectueuse de l’environnement. Cela passe par l’identification et la mise en œuvre d’approches devant nous permettre de concilier les objectifs de développement agricole et de lutter efficacement contre la déforestation. Il s’agit désormais de réintégrer l’arbre dans le système cultural et encourager l’agroforesterie. Plusieurs initiatives sont en cours dans ce sens comme des Partenariats Public-Privé (PPP) tripartite avec un chocolatier, un industriel du bois et des paysans pour associer des arbres forestiers dans les cacaoyères. Dans ce système, le paysan bénéficie de l’appui de ses partenaires privés à qui il vend sa récolte de cacao et les grumes à maturité comme stipulé dans le protocole d’accord. Par ailleurs, dans le cadre du concept « Agriculture zéro déforestation », différents modèles de plantations zéro nette déforestation sont expérimentés dans la région de San Pedro avec l’appui de la GIZ. Le plus important restera d’évaluer l’impact réel de ces initiatives et si les résultats sont encourageants, il s’agira de les étendre sur l’ensemble du territoire et à d’autres filières agricoles.

Suite Entretien avec le Point Focal APV/FLEGT Côte d’Ivoire

- Le secteur industriel du bois est bien développé mais est confronté à la question d’approvisionnement en bois, quels conseils pourriez-vous donner aux industriels ?

La raréfaction de la ressource bois pose nécessairement la problématique de l’approvisionnement continu des industriels du bois. Pour inverser la tendance, l’Etat s’engage à restaurer son couvert forestier avec pour ambition de retrouver un couvert de 20% du territoire national. L’état a également règlementé l’importation de bois et mis fin à l’exportation en grumes des bois de plantation. Les industriels pour leur part doivent s’engager fortement aux cotés de l’Etat pour mettre en place une véritable politique de reboisement. D’autres initiatives PPP comme celle dont nous avons parlé présentent aussi certaines opportunités pour les industriels. Une autre action pourrait consister à engager des discussions avec le gouvernement en vue de faciliter l’importation du bois. Toute chose qui permettra aux industriels de faire face à leur besoin complémentaire en bois durant la phase transitoire qui devra conduire à l’arrivée à maturité des efforts de reboisements. Par ailleurs, pour une meilleure valorisation du bois qui se fait de plus en plus rare, les industriels du bois doivent œuvrer à l’adaptation de leurs plateaux techniques pour s’engager davantage dans la transformation des bois de petits diamètres en particulier et en général dans la transformation plus poussée du bois.

- Vous venez de participer à la conférence sur la Déforestation et l’Exploitation Illégale du bois à Bruxelles, quels commentaires pouvez-vous faire de cette importante rencontre ?

Cette conférence a été une rencontre de haut niveau qui a permis de débattre des questions importantes relatives à la lutte contre l’exploitation forestière illégale et la déforestation. La Côte d’Ivoire y a été fortement représentée par six (06) acteurs du processus APV FLEGT en plus du Facilitateur FLEGT. Il a été mis en exergue la pertinence du Plan d’action FLEGT. Pour renforcer la mise en œuvre de son plan d’action, la Commission Européenne a élaboré un plan de travail FLEGT de l’UE (2017-2020). Ce plan prévoit de réaliser une étude de faisabilité par pays en vue de renforcer les Accords de Partenariat Volontaire (APV). La Côte d’Ivoire qui est engagée dans les négociations de l’APV FLEGT avec l’Union européenne depuis 2013 est, à l’instar des autres pays engagés dans ce processus, concernée par cette évaluation qui devra décider de l’avenir des APV. Nous devons donc être bien préparés pour la réalisation de cette évaluation mais au delà, cela doit nous interpeller sur la nécessité d’avoir un programme national d’amélioration de la gouvernance à partir duquel nous pourrions envisager des collaborations avec l’UE dans ou en dehors du cadre des APV.

Suite et Fin Entretien avec le Point Focal APV/FLEGT Côte d’Ivoire

Bon à Savoir

Gouvernance :

L’illégalité forestière désigne une situation où le bois et autres produits forestiers sont récoltés, transportés, traités, achetés ou vendus en violation des lois nationales. La conversion illégale des forêts à d’autres usages – déforestation – peut aussi être classée comme illégalité forestière. La gouvernance forestière peut être décrite comme le modus operandi par lequel les fonctionnaires et les institutions acquièrent et exercent leur autorité dans la gestion des ressources forestières. La bonne gouvernance forestière est caractérisée par un processus d’élaboration des politiques prévisible, ouvert et renseigné, fondé sur la transparence; une bureaucratie imprégnée d’éthique professionnelle; un exécutif responsable de ses actions; une société civile forte participant aux décisions intéressant le secteur; un secteur privé formé, informé et convaincu de sa participation à l’essor et à la pérennité de son ativité. Le Plan d’action relatif à l’application des réglementations forestières, à la gouvernance et aux échanges commerciaux (FLEGT) établit la contribution de l’Union Européenne (UE) à la lutte contre l’exploitation illégale, en accordant une ttention particulière au commerce. Le Plan d’action FLEGT propose la création d’accords de partenariat volontaire ( APV ) entre l’UE et les gouvernements des pays producteurs de bois, qui engagent les deux parties à développer un système d’autorisations par lequel seul le bois produit légalement sera admis sur les marchés de l’UE.

A la prochaine pour la suite de Bon à Savoir ........

Nos partenaires
SPIB | Syndicat des Producteurs Industriels du Bois de Côte d’Ivoire © Tous les droits sont réservés - WEBMAIL